Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Economie

Toyota annonce la fermeture provisoire de cinq usines en Europe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2011

Le constructeur automobile nippon va suspendre les activités de cinq de ses usines européennes. Motif invoqué : le manque de pièces détachées, dont la production au Japon a été stoppée pendant 10 jours après le séisme et le tsunami.

AFP - Le constructeur d'automobiles japonais Toyota a annoncé mercredi la suspension de sa production dans cinq usines européennes pour huit journées, fin avril et début mai, à cause d'un manque de pièces détachées venant du Japon après le séisme du 11 mars.
              
Le groupe a expliqué dans un communiqué que "la production serait stoppée plusieurs jours à la fin avril et au début mai puis tournerait à rythme réduit lors du mois de mai, afin de gérer les pièces détachées disponibles après le tremblement de terre du 11 mars dans l'est du Japon".
              
Les sites concernés sont les usines d'assemblage d'Onnaing (France), Burnaston (Grande-Bretagne) et Adapazari (Turquie), ainsi que les usines de fabrication de moteur de Jelcz-Laskowice (Pologne) et Deeside (Grande-Bretagne).
              
La production au Japon de pièces détachées de Toyota pour ses véhicules assemblés à l'étranger a été stoppée pendant dix jours après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du pays, perturbant le fonctionnement de sites d'assemblages tournant à flux tendus.
              
Toyota a précisé que ces fabriques européennes resteraient fermées les 21 et 22 avril, du 25 au 29 avril puis le 2 mai.
              
"Le programme exact de réduction des horaires en mai sera fixé par chaque usine au regard du droit du travail national et avec l'accord des représentants du personnel", a poursuivi le constructeur.
              
Pour les mêmes raisons, le premier constructeur d'automobiles mondial a déjà décidé de suspendre sa production en Amérique du Nord pendant six jours en avril.
              
Au Japon, l'assemblage des véhicules Toyota reste perturbé et ne devrait reprendre sur l'ensemble des sites du groupe que le 18 avril, à cadence réduite de moitié.
              
De nombreux groupes nippons sont affectés par les conséquences du séisme de magnitude 9 et du tsunami géant. Leurs usines ont parfois subi des dégâts mais, surtout, ils souffrent de ruptures d'approvisionnement de la part de leur fournisseurs.
              
Les perturbations dans les transports, la désorganisation des circuits logistiques et les coupures d'électricité pèsent aussi sur le bon fonctionnement des entreprises de la troisième économie mondiale.

 

Première publication : 13/04/2011

  • JAPON

    Tokyo envisage de verser de l'argent à Tepco pour que la compagnie reste à flot

    En savoir plus

  • JAPON

    Malgré la crise nucléaire, les Tokyoïtes tentent de mener une vie normale

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    De justesse, Toyota reste le leader mondial des constructeurs automobiles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)