Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Economie

Toyota annonce la fermeture provisoire de cinq usines en Europe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2011

Le constructeur automobile nippon va suspendre les activités de cinq de ses usines européennes. Motif invoqué : le manque de pièces détachées, dont la production au Japon a été stoppée pendant 10 jours après le séisme et le tsunami.

AFP - Le constructeur d'automobiles japonais Toyota a annoncé mercredi la suspension de sa production dans cinq usines européennes pour huit journées, fin avril et début mai, à cause d'un manque de pièces détachées venant du Japon après le séisme du 11 mars.
              
Le groupe a expliqué dans un communiqué que "la production serait stoppée plusieurs jours à la fin avril et au début mai puis tournerait à rythme réduit lors du mois de mai, afin de gérer les pièces détachées disponibles après le tremblement de terre du 11 mars dans l'est du Japon".
              
Les sites concernés sont les usines d'assemblage d'Onnaing (France), Burnaston (Grande-Bretagne) et Adapazari (Turquie), ainsi que les usines de fabrication de moteur de Jelcz-Laskowice (Pologne) et Deeside (Grande-Bretagne).
              
La production au Japon de pièces détachées de Toyota pour ses véhicules assemblés à l'étranger a été stoppée pendant dix jours après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du pays, perturbant le fonctionnement de sites d'assemblages tournant à flux tendus.
              
Toyota a précisé que ces fabriques européennes resteraient fermées les 21 et 22 avril, du 25 au 29 avril puis le 2 mai.
              
"Le programme exact de réduction des horaires en mai sera fixé par chaque usine au regard du droit du travail national et avec l'accord des représentants du personnel", a poursuivi le constructeur.
              
Pour les mêmes raisons, le premier constructeur d'automobiles mondial a déjà décidé de suspendre sa production en Amérique du Nord pendant six jours en avril.
              
Au Japon, l'assemblage des véhicules Toyota reste perturbé et ne devrait reprendre sur l'ensemble des sites du groupe que le 18 avril, à cadence réduite de moitié.
              
De nombreux groupes nippons sont affectés par les conséquences du séisme de magnitude 9 et du tsunami géant. Leurs usines ont parfois subi des dégâts mais, surtout, ils souffrent de ruptures d'approvisionnement de la part de leur fournisseurs.
              
Les perturbations dans les transports, la désorganisation des circuits logistiques et les coupures d'électricité pèsent aussi sur le bon fonctionnement des entreprises de la troisième économie mondiale.

 

Première publication : 13/04/2011

  • JAPON

    Tokyo envisage de verser de l'argent à Tepco pour que la compagnie reste à flot

    En savoir plus

  • JAPON

    Malgré la crise nucléaire, les Tokyoïtes tentent de mener une vie normale

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    De justesse, Toyota reste le leader mondial des constructeurs automobiles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)