Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

LES OBSERVATEURS S'ENGAGENT : METTRE EN AVANT LES ACTIONS POSITIVES

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 1)

En savoir plus

Amériques

Au moins 126 corps retrouvés dans des charniers depuis début avril

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/04/2011

Le Mexique s'enfonce dans la violence. Depuis le début du mois, au moins 126 cadavres ont été retrouvés dans des charniers de la commune de San Fernando, dans le nord-est du pays : des découvertes macabres susceptibles de se poursuivre.

AFP - Dix nouveaux cadavres sont arrivés mercredi à la morgue de Matamoros en provenance de charniers découverts dans la commune de San Fernando, au nord-est du Mexique, portant le bilan provisoire à 126 corps déterrés depuis le 1er avril, a annoncé la justice de l'Etat du Tamaulipas.
              
Selon Pedro Efrain Gonzalez, du parquet du Tamaulipas, certains des cadavres retrouvés étaient enterrés depuis plus d'un an.
              
Le gouvernement mexicain a attribué mardi la responsabilité des crimes et des charniers découverts au cartel des Zetas.
              
Selon une autre source du parquet ayant requis l'anonymat, il est probable que le nombre de cadavres retrouvés continue à augmenter au fur et à mesure des recherches.
              
"Ne soyez pas surpris, nous pouvons arriver à dépasser le chiffre de 180 corps car les recherches continuent et de nouvelles découvertes sont possibles", a dit cette source à l'AFP.
              
Selon le même responsable, les charniers, souvent situés à plusieurs kilomètres les uns des autres dans la vaste commune de San Fernando, correspondent à différents cas de violences et non pas à un seul.

 

Première publication : 14/04/2011

  • MEXIQUE

    Colère et indignation après la découverte d'un charnier dans le nord du pays

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Un fonctionnaire des douanes américaines tué par balles à Monterrey

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Quinze corps décapités retrouvés à Acapulco

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)