Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

Culture

Audio : L'homme est un loup pour l'homme... et la femme

Texte par Jon FROSCH , Guillaume GUGUEN

Dernière modification : 28/10/2011

Quatre femmes au bord de la crise de nerfs et un homme traqué sont au programme du podcast "24 Images seconde" consacré à deux films récemment sortis en France : "Women without men" de Shirin Neshat et "Essential Killing" de Jerzy Skolimowski.

 

Une chasse à l'homme et des femmes fuyant les hommes sont au programme de ce sixième numéro de "24 Images seconde".

Dans les salles françaises depuis le 6 avril, "Essential Killing" du Polonais Jerzy Skolimowski suit avec maestria la fuite illusoire d'un prisonnier condamné d'avance. Capturé en Afghanistan par l'armée américaine, un homme, que l'on pense être un Taliban, parvient à s'enfuir lors de son transfert dans l'une des bases secrètes dont la CIA dispose en Europe centrale. Commence alors le long et douloureux périple du fugitif, magistralement interprété par Vincent Gallo. Une performance quasi muette qui valut à l'acteur américain un prix d'interprétation à la Mostra de Venise 2010.

Changement de décor avec "Women whitout men" de Shirin Neshat. Connue des milieux de l'art contemporain, la vidéaste-photographe iranienne signe ici un premier film empreint de son expérience de plasticienne. En 1953, dans un Téhéran en proie à des troubles socio-politiques, quatre femmes, quelque peu stéréotypées (la bourgeoise, l'intello rebelle, la jeune fille pieuse et la prostituée), vont converger vers une maison de campagne aux allures de paradis perdu...

 

 

 

Première publication : 14/04/2011

  • PODCAST CINÉMA

    Audio : Drôles de drames, drôles de dames

    En savoir plus

  • PODCAST CINÉMA

    Audio : Chacun cherche sa comédie sociale

    En savoir plus

  • PODCAST CINÉMA

    Audio : Le film de boxe dans tous ses états

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)