Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

Afrique

Charles Blé Goudé "en lieu sûr", selon un conseiller de Gbagbo

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Guillaume LOIRET

Dernière modification : 16/04/2011

Charles Blé Goudé a-t-il été arrêté jeudi soir à Abidjan, comme le camp Ouattara l’a affirmé puis démenti ? Si le chef des Jeunes patriotes a disparu depuis le début des hostilités dans la ville, un conseiller de Gbagbo assure qu'il est en lieu sûr.

Le leader des Jeunes patriotes, Charles Blé Goudé, se trouve en lieu sûr et n'a pas été interpellé, a assuré samediToussaint Alain, conseiller de Laurent Gbagbo à Paris, démentant les rumeurs qui allaient bon train vendredi.

Il n'a pas donné davantage de précisions sur le lieu où se trouverait ce proche collaborateur de Laurent Gbagbo ou sur son état de santé, se bornant à dénoncer "une manipulation de la rébellion".

Pourtant, vendredi en début d’après-midi, un porte-parole du président Ouattara, Patrick Achi, annonçait à l’Agence France Presse (AFP) l’arrestation de Charles Blé Goudé. Un militaire à Yopougon - un quartier d'Abidjan - donnait à FRANCE 24 quelques précisions : l’arrestation aurait eu lieu jeudi soir à la résidence de Charles Blé Goudé, localisée dans le quartier Riviera 2 de la capitale économique ivoirienne.

Mais deux heures plus tard, le porte-parole se rétracte. "Les premières informations que j'avais n'ont pas été confirmées par la suite", annonce Patrick Achi, sans fournir d’explications sur cette confusion.

D’après le Front populaire ivoirien, Blé Goudé serait à l’étranger

À Abidjan, Affoussy Bamba, une porte-parole du camp Ouattara, explique aux envoyés spéciaux de FRANCE 24, Karim Hakiki et Jean-Baptiste Marot, qu’il est impossible de confirmer la capture de Blé Goudé. La mission des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) déclare ne pas disposer d'informations, et une autre porte-parole du président Ouattara, Anne Ouloto, admet auprès de l'AFP qu’"un certain nombre de rumeurs circulent, mais (qu') il n'y a aucune confirmation officielle et il appartiendra aux Forces républicaines de confirmer son éventuelle arrestation".

La rédaction de l’hebdomadaire Jeune Afrique a réussi à joindre des proches de Charles Blé Goudé, qui renvoient le même son de cloche : le "général de la rue", comme on le surnomme, n’est pas aux arrêts. "Selon des sources au sein du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti présidentiel), Blé Goudé serait même passé à l'étranger", indique le site Internet de Jeune Afrique.

Charles Blé Goudé a disparu de la circulation depuis l’arrivée à Abidjan des troupes des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), mais certains dans le camp Gbagbo comprennent mal que ce fidèle entre les fidèles du président sortant se soit terré au moment où son camp vacillait.

"Il a transformé les jeunes patriotes en milices" 

Charles Blé Goudé et les Jeunes Patriotes

"Charles Blé Goudé est en tout cas activement recherché. C'est l'un des principaux piliers du régime de Laurent Gbagbo, notamment dans la gestion des milices : il a transformé les jeunes patriotes en milices, distribué des armes aux gens", estime une porte-parole du camp Ouattara. 

L’homme est en effet connu pour avoir été l’un des plus proches conseillers de Laurent Gbagbo, qui l’avait nommé ministre de la Jeunesse et de l’emploi en décembre 2010, mais aussi pour ses violentes diatribes, mêlant revendications identitaires et grande geste internationaliste et anti-impérialiste.

Première publication : 15/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    La Licorne et les forces républicaines patrouillent pour sécuriser Abidjan

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    Abidjan tente de retrouver une vie normale

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    La force française découvre une cache d'armes à Abidjan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)