Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

Afrique

Ousmane Coulibaly : "Nous contrôlerons Yopougon dans 48 heures"

Vidéo par Karim HAKIKI

Texte par Jean-Baptiste MAROT

Dernière modification : 15/04/2011

La commune de Yopougon est l'un des derniers quartiers d'Abidjan encore contrôlé par les partisans de Laurent Gbagbo. Entretien avec Ousmane Coulibaly, l'un des chefs de l'ex-rébellion des Forces nouvelles, qui a reçu pour mission de s'en emparer.

Ancien commandant de zone de la ville d'Odienné, dans le nord-ouest de la Côte d'Ivoire, Ousmane Coulibaly s'est choisi pour nom de guerre “Ben Laden”. Donné pour mort à plusieurs reprises, il compte parmi les principaux chefs de guerre de la rébellion des Forces nouvelles (FN) qui avait tenté de renverser l’ancien président Laurent Gbagbo en septembre 2002.

Natif du pays Sénoufo et ex-parachutiste commando, Ousmane Coulibaly a aujourd'hui reçu pour mission de faire tomber Yopougon, dont les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) n'ont pas encore pris le contrôle. Entretien.

FRANCE 24 : Pourquoi Yopougon est-il un quartier difficile à “sécuriser” ?

Ousmane Coulibaly : Vous n'êtes pas sans savoir que Yopougon est un quartier favorable au président sortant. C'est donc là que les miliciens et les [Jeunes] patriotes [pro-Gbagbo, NDLR] se sont rassemblés. Le président de la République [Alassane Ouattara] et le ministre de la Défense [Guillaume Soro, qui est aussi Premier ministre, NDLR] nous ont en outre demandé de l'assainir le plus rapidement possible, mais sans faire de casse, sans actes de vengeance et sans règlements de compte. Cela nous oblige donc à avancer avec dextérité, même si les miliciens et les patriotes n'ont plus rien à manger et terrorisent la population pour pouvoir survivre.

F24 : Vous et vos hommes semblez pourtant avoir des difficultés à les déloger...

O. C. : Ce n'est pas que nous n'arrivons pas à les déloger. Vous savez, Yopougon est un très grand quartier. Des armes y circulent, et nous devons agir sans faire de dégâts sur la population civile... Au demeurant, il s'agit du seul quartier d'Abidjan que nous n'avons pas encore sécurisé.

F24 : Quand pensez-vous pouvoir contrôler la totalité de la commune de Yopougon ?

O. C. : S'il plaît à Dieu, d'ici 48 heures... Les opérations ont déjà commencé. Il s'agit de ratisser la totalité du quartier avec le plus grand nombre d'éléments possible. Cela suppose de rassembler toutes nos forces : FRCI [Forces républicaines de Côte d'Ivoire, NDLR], policiers et gendarmes. Mais Yopougon n'est pas une bataille à part entière, ce n'est que la bataille d'Abidjan qui continue !


 

Première publication : 15/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    Le palais présidentiel d'Abidjan après les combats

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    La Licorne et les forces républicaines patrouillent pour sécuriser Abidjan

    En savoir plus

  • PORTRAIT

    Guillaume Soro, l'homme-clé de l'après-Gbagbo ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)