Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Afrique

Ousmane Coulibaly : "Nous contrôlerons Yopougon dans 48 heures"

©

Vidéo par Karim HAKIKI

Texte par Jean-Baptiste MAROT

Dernière modification : 15/04/2011

La commune de Yopougon est l'un des derniers quartiers d'Abidjan encore contrôlé par les partisans de Laurent Gbagbo. Entretien avec Ousmane Coulibaly, l'un des chefs de l'ex-rébellion des Forces nouvelles, qui a reçu pour mission de s'en emparer.

Ancien commandant de zone de la ville d'Odienné, dans le nord-ouest de la Côte d'Ivoire, Ousmane Coulibaly s'est choisi pour nom de guerre “Ben Laden”. Donné pour mort à plusieurs reprises, il compte parmi les principaux chefs de guerre de la rébellion des Forces nouvelles (FN) qui avait tenté de renverser l’ancien président Laurent Gbagbo en septembre 2002.

Natif du pays Sénoufo et ex-parachutiste commando, Ousmane Coulibaly a aujourd'hui reçu pour mission de faire tomber Yopougon, dont les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) n'ont pas encore pris le contrôle. Entretien.

FRANCE 24 : Pourquoi Yopougon est-il un quartier difficile à “sécuriser” ?

Ousmane Coulibaly : Vous n'êtes pas sans savoir que Yopougon est un quartier favorable au président sortant. C'est donc là que les miliciens et les [Jeunes] patriotes [pro-Gbagbo, NDLR] se sont rassemblés. Le président de la République [Alassane Ouattara] et le ministre de la Défense [Guillaume Soro, qui est aussi Premier ministre, NDLR] nous ont en outre demandé de l'assainir le plus rapidement possible, mais sans faire de casse, sans actes de vengeance et sans règlements de compte. Cela nous oblige donc à avancer avec dextérité, même si les miliciens et les patriotes n'ont plus rien à manger et terrorisent la population pour pouvoir survivre.

F24 : Vous et vos hommes semblez pourtant avoir des difficultés à les déloger...

O. C. : Ce n'est pas que nous n'arrivons pas à les déloger. Vous savez, Yopougon est un très grand quartier. Des armes y circulent, et nous devons agir sans faire de dégâts sur la population civile... Au demeurant, il s'agit du seul quartier d'Abidjan que nous n'avons pas encore sécurisé.

F24 : Quand pensez-vous pouvoir contrôler la totalité de la commune de Yopougon ?

O. C. : S'il plaît à Dieu, d'ici 48 heures... Les opérations ont déjà commencé. Il s'agit de ratisser la totalité du quartier avec le plus grand nombre d'éléments possible. Cela suppose de rassembler toutes nos forces : FRCI [Forces républicaines de Côte d'Ivoire, NDLR], policiers et gendarmes. Mais Yopougon n'est pas une bataille à part entière, ce n'est que la bataille d'Abidjan qui continue !


 

Première publication : 15/04/2011

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    Le palais présidentiel d'Abidjan après les combats

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    La Licorne et les forces républicaines patrouillent pour sécuriser Abidjan

    En savoir plus

  • PORTRAIT

    Guillaume Soro, l'homme-clé de l'après-Gbagbo ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)