Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

Economie

Les prix des produits alimentaires entrent dans "une zone dangereuse"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/04/2011

Pour le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, les prix des produits alimentaires, qui ont augmenté de 36 % en un an, sont entrés dans une "zone dangereuse".

AFP - Le président de la Banque mondiale Robert Zoellick a estimé jeudi que les prix des produits alimentaires mondiaux étaient parvenus "dans la zone dangereuse".

"Nous sommes dans la zone dangereuse, parce que les prix ont déjà augmenté, et que les stocks pour beaucoup de matières premières sont relativement bas", a déclaré M. Zoellick lors d'une conférence de presse à Washington, en ouverture des réunions de printemps du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

La situation n'est pas la même pour tous les aliments, mais dans tous les cas "ce sont les pays pauvres qui sont les plus touchés", a-t-il rappelé.

"Pour beaucoup d'économies d'Asie de l'Est qui concentrent leur attention sur le riz, la situation est un peu meilleure. Mais le riz est une matière première qui est très peu échangée sur les marchés. Seulement 7% de la production l'est. Donc s'il se passait quelque chose cela mettrait manifestement plus de pression" sur les prix, a-t-il ajouté.

"Les prix alimentaires sont supérieurs de 36% à ce qu'ils étaient il y a un an et restent proches de leur pic de 2008. Déjà, 44 millions de personnes sont tombées sous le seuil de pauvreté depuis juin dernier", a noté M. Zoellick.

Si l'indice des prix alimentaires établi par la Banque Mondiale "augmente encore de 10%, nous estimons que 10 millions de personnes supplémentaires vont tomber dans l'extrême pauvreté, sous le seuil de 1,25 dollar par jour", a-t-il prévenu. "Et une augmentation de 30% ajouterait 34 millions de personnes aux pauvres du monde, qui sont déjà 1,2 milliard".

M. Zoellick a appelé le G20, présidé par la France qui a fait de l'alimentation une de ses priorités, à prendre des mesures pour contrôler la volatilité des cours et renforcer la sécurité alimentaire.

Ainsi les pays qui imposent un embargo sur leurs exportations de produits alimentaires devraient "au minimum exclure les organisations humanitaires, comme le Programme alimentaire mondial" (PAM) de cet embargo, a indiqué M. Zoellick.

"Ce ne sont pas les prix alimentaires qui ont provoqué les crises au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Mais ils les ont aggravées", a-t-il remarqué.

Première publication : 15/04/2011

  • FINANCES

    Un "battement d'ailes" de Ben Bernanke peut-il provoquer une révolte en Égypte ?

    En savoir plus

  • MATIÈRES PREMIÈRES

    Les prix des denrées alimentaires atteignent un pic historique

    En savoir plus

  • ALIMENTATION

    "La situation s'est fortement détériorée, mais pas autant qu'en 2008"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)