Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Tepco va verser une première indemnité aux victimes de Fukushima

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/04/2011

Sur injonction des autorités, l'opérateur de la centrale de Fukushima Tepco va verser un premier accompte d'un million de yens (3 800 euros) par famille vivant aux alentours de la centrale. Au total, quelque 48 000 foyers seront concernés.

AFP - L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), va verser une première indemnité d'un million de yens (8.300 euros) à chaque ménage forcé de quitter son domicile ou de vivre calfeutré à cause des émissions radioactives, a-t-il annoncé vendredi.

"Nous avons décidé de payer rapidement", a expliqué le PDG de Tepco, Masataka Shimizu, au cours d'une conférence de presse.

"Nous allons donner un accompte aux riverains, dont le montant a été fixé par le gouvernement. Il est d'un million de yens par foyer et de 750.000 pour les personnes vivant seules", a-t-il précisé.

La décision de verser cette somme, avant de fixer le montant total des dédommagements, a été validée durant un conseil d'administration de Tepco sur injonction des autorités.

Sont concernées les personnes résidant dans la zone d'évacuation, soit un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale Fukushima Daiichi (N°1), ainsi que celles habitant dans la ceinture de 20 à 30 km, où il leur est conseillé de ne pas rester ou de vivre calfeutrées.

La population des localités, qui ne sont pas incluses dans ce rayon mais ont reçu l'ordre de quitter leur demeure, seront aussi indemnisées.

Au total, quelque 48.000 foyers seront concernés, selon les calculs de médias japonais.

La centrale Fukushima a été mise hors service le 11 mars par le séisme et le tsunami géants qui ont ravagé le nord-est du Japon, faisant plus de 28.000 morts et disparus.

Une série d'avaries sur le site nucléaire a entraîné la rupture des circuits de refroidissement, des explosions d'hydrogène et d'importantes fuites radioactives, forçant les autorités à demander aux riverains de quitter les environs.

Première publication : 15/04/2011

  • JAPON

    Le Japon rend hommage à ses victimes un mois après le séisme et le tsunami

    En savoir plus

  • JAPON

    La fuite d'eau radioactive colmatée à Fukushima

    En savoir plus

  • JAPON

    À Tokyo, Nicolas Sarkozy rend hommage aux victimes du séisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)