Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Plus d'une dizaine de soldats abattus par un groupe terroriste

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/04/2011

Vendredi, à Azazga, ville située à 140 km à l'est d'Alger, un poste de surveillance a été attaqué par un groupe terroriste, selon le site du quotidien El Watan. Des habitants affirment qu'au moins 14 militaires auraient trouvé la mort.

AFP - Une dizaine de militaires ont été tués et plusieurs ont été blessés vendredi soir par un "groupe terroriste" qui a attaqué leur poste de surveillance à Azazga (140 km) à l'est d'Alger, a indiqué samedi le quotidien El Watan sur son site internet.

L'attaque qui n'a pas été confirmée de source officielle, aurait fait 14 morts parmi les militaires et un parmi les assaillants, selon des habitants joints par téléphone depuis Alger. Le corps de ce dernier a été vu sur une route, selon ces sources.

Les échanges de coups de feu ont duré plus de deux heures, a précisé le site d'El Watan.

Le poste attaqué se situe à la sortie du bourg d'Azazga, à l'orée de la forêt dense de Yakouren, où Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est très active.

Cette attaque survient près de deux mois après la levée de l'état d'urgence instauré en 1992 pour endiguer une insurrection islamiste.

Première publication : 16/04/2011

  • ALGÉRIE

    Le président Bouteflika annonce une révision de la Constitution

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Cinq personnes tuées dans l'explosion d'une bombe artisanale

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    La levée de l'état d'urgence, un symbole fort mais sans impact réel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)