Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le leader des indépendantistes écossais Alex Salmond reconnaît la défaite

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

Les pro-Kadhafi poursuivent le pilonnage de Misrata, défendue par les insurgés

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/04/2011

Dans l'Ouest du pays, la ville côtière de Misrata, assiégée depuis près de deux mois, est toujours le théâtre d'affrontements entre insurgés et forces pro-Kadhafi. Ces dernières sont accusées de pilonner la ville avec des bombes à sous-munitions.

AFP - Les combats se sont intensifiés samedi à Misrata, ville à l'est de Tripoli assiégée et pilonnée depuis près de deux mois par les forces du colonel Kadhafi, qui utilisent des bombes à sous-munitions, faisant au moins six morts et 31 blessés, selon des sources médicales.

Reportage exclusif : les combats dans les rues de Misrata

Les restes de bombes à sous-munitions, dont les rebelles et l'organisation Human Rights Watch ont dénoncé vendredi l'utilisation, étaient visibles dans différents quartiers de cette ville située à 200 km à l'est de Tripoli, selon un photographe de l'AFP.

Jour et nuit, des tirs d'artillerie lourde résonnent dans la ville.

Samedi en fin d'après-midi, l'hôpital Hikma, désormais le seul à accepter les urgences, avait déjà reçu six morts et 31 blessés, alors que les autres jours la plupart des victimes étaient blessées dans la soirée.

"Aujourd'hui cela a été très difficile, il y a eu beaucoup de blessés", y compris des enfants, a déclaré à l'AFP Paolo Grosso, un médecin italien travaillant pour l'association "Emergency".

Selon Raafat Yahay Mustafa, un étudiant ingénieur de 29 ans, l'armée régulière a commencé à utiliser les bombes à sous-munitions il y a une semaine.

Près de la rue de Tripoli, principale artère divisant la ville en deux et théâtre d'affrontements quotidiens à coups de roquettes, d'obus de mortier et de tireurs embusqués, les restes de ces bombes interdites sont collectés, avec des indications sur la date et le lieu de leur explosion.

Ces bombes explosent en l'air et dispersent dans un périmètre pouvant atteindre 120 mètres des sous-munitions susceptibles de tuer ou de mutiler sur le moment, ou longtemps après si elles n'ont pas explosé tout de suite.

Vendredi, "nous avons eu cinq blessés qui ont dû subir une amputation", trois à un pied et deux à une main, a déclaré Mustafa, un kinésithérapeute devenu assistant aux urgences à l'hôpital Hikma.

Les habitants de Nalut fuient les combats vers la Tunisie

Première publication : 16/04/2011

  • LIBYE

    Kadhafi accusé d'utiliser des bombes à sous-munitions à Misrata

    En savoir plus

  • RUSSIE

    L'Otan outrepasse le mandat de l'ONU en Libye, affirme Moscou

    En savoir plus

  • LIBYE - EXCLUSIF

    À Misrata, les rebelles assiégés attendent désespérément l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)