Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Sports

Madrid s'épargne de justesse une sixième défaite consécutive dans le "clásico"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/04/2011

Le "clásico" s'est achevé sur un match nul 1-1 samedi soir à Santiago-Bernabeu (Madrid). Messi a ouvert le score pour le Barça, avant que Ronaldo n'égalise. À six journées du terme de la saison, le Barça compte huit points d'avance.

AFP - Le Real Madrid, réduit à 10 et mené au score par le Barça, a réussi à éviter une sixième défaite consécutive dans les "clasicos" samedi (1-1) mais reste à huit points du leader de la Liga, à six journées de la fin.

Moralement, le Real, broyé au Camp Nou (5-0), a évité la dépression, empêchant son plus grand rival de s'imposer pour une troisième fois consécutive dans son stade Santiago-Bernabeu.

Le Barça de Messi ne fera pas aussi bien que le Real de Di Stefano dans les années 60, avec six "clasicos" victorieux consécutifs en Liga.

Mais il reste invaincu cette saison face au Real et se présente dans les meilleures dispositions avant les trois autres "clasicos" au programme: mercredi en finale de la Coupe du Roi, le 27 avril et le 3 mai en demi-finales (aller-retour) de la Ligue des champions.

Le bilan du Barça face au Real depuis l'arrivée de l'entraîneur Josep Guardiola en 2008 reste impressionnant: six matches, cinq victoires, un nul, 17 buts marqués, trois encaissés.

José Mourinho, qui avait dompté le Barça de Guardiola la saison dernière avec l'Inter Milan, a encore trois occasions pour terrasser l'équipe "blaugrana" avec le Real.

Les stars de chaque équipe, Cristiano Ronaldo au Real et Messi au Barça, ont vaincu leur signe indien samedi soir.

Ronaldo, qui n'avait jamais marqué face au Barça, a égalisé sur penalty à la 82e. Quant à Messi, qui n'avait jamais marqué contre une équipe de Mourinho, il a ouvert le score, lui aussi sur penalty (53e).

Messi reste en tête du classement des buteurs de la Liga, avec 30 buts, contre 29 pour Ronaldo.

Adriano sauve sur sa ligne

Douché par la très lourde défaite de la phase aller au Camp Nou, la plus sévère de sa carrière, Mourinho avait opté pour un système très défensif, avec Pepe, défenseur central, aligné comme un faux milieu récupérateur devant la charnière Albiol-Carvalho.

Un coup tactique pour maîtriser l'insaisissable Messi. Et cela a fonctionné, jusqu'au tournant du match: le penalty et l'exclusion de Raul Albiol (51e). Mais la titularisation de Pepe s'est faite au détriment du meneur de jeu Mesut Özil. Et pendant longtemps, le Real a été incapable de produire du jeu.

En première période, le spectacle annoncé éblouissant n'était pas au rendez-vous: beaucoup de fautes, de nervosité, de ballons perdus. Et très peu d'occasions.

Messi a en a quand même eu deux: à la 19e avec un petit lob intercepté par Iker Casillas et à la 44e avec une percée suivie d'une frappe du gauche. Mais là encore, Casillas jouait pleinement son rôle, en repoussant des deux mains.

Et Cristiano Ronaldo s'est créé l'occasion la plus dangereuse: après une première tête de Ramos sur un corner, il a repris avec force de la tête. On était tout près du 1-0 mais Adriano sauvait sur sa ligne (45e).

Le match s'est complètement emballé en seconde période. Après les deux penalties, le Real a eu plusieurs occasions, dont une balle de match par Khedira (90e). Le Barça a eu la même dans les arrêts de jeu, par Villa.

Avant le sommet du Championnat espagnol, Valence avait consolidé sa troisième place en s'imposant logiquement chez le dernier, Almeria (3-0).

Valence, qui a fini par digérer son élimination en 8e de finale de la Ligue des champions (par Schalke 04), finit très fort la saison et recevra le Real Madrid lors de la prochaine journée.

 

Première publication : 17/04/2011

  • FOOTBALL

    La saga Real-Barça bientôt sur vos écrans

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le Real Madrid et le Schalke 04 se qualifient pour les demi-finales

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Quand Messi fait son entrée sur le grand terrain de jeu Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)