Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

À Misrata, les combats se déroulent au milieu d'une ville en ruine

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/04/2011

Dans l'Ouest du pays, la ville côtière de Misrata, assiégée depuis près de deux mois, est toujours le théâtre d'affrontements entre insurgés et forces pro-Kadhafi. Reportage au milieu d’une ville en ruine, où 6 personnes ont perdu la vie dimanche.

Arrivés à Misrata le 12 avril, Matthieu Mabin et Alexandra Renard, envoyés spéciaux de FRANCE 24, sont aux côtés de la rébellion libyenne de Misrata alors qu’elle vient de reprendre un quartier aux forces du colonel Kadhafi. 

Chaussures de plage et survêtement, il y a cinq semaines, les insurgés de Misrata étaient étudiants, dentistes ou maçons. Aujourd'hui, ils sont devenus des combattants. C’est le cas de Muhamad, qui se bat dans son quartier, à deux pas de sa propre maison : "Je reste dans ma ville pour la défendre. Si quelqu’un vient chez vous et essaie de vous tuer, vous faites quoi ? Vous vous défendez ! On ne fait que se défendre… en se battant."

En quelques jours, les combats ont transformé Misrata en champ de bataille. "Regardez la rue de Tripoli : sur 6 ou 7 kilomètres, tout est détruit, il ne reste rien", explique Muhamad.

Les combats se jouent rue par rue, maison par maison, et laissent derrière eux une ville totalement dévastée.

Première publication : 17/04/2011

  • LIBYE

    Les pro-Kadhafi poursuivent le pilonnage de Misrata, défendue par les insurgés

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi accusé d'utiliser des bombes à sous-munitions à Misrata

    En savoir plus

  • LIBYE - EXCLUSIF

    À Misrata, les rebelles assiégés attendent désespérément l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)