Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : la seconde boîte noire a été retrouvée

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Les États-Unis évacuent leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • À Paris, Kerry appelle à prolonger la trêve de douze heures à Gaza

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

EUROPE

Budapest adopte une nouvelle constitution ultra conservatrice

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/04/2011

En Hongrie, sous l'impulsion du Premier ministre conservateur, Viktor Orban (photo), une nouvelle constitution comprenant des références au christianisme a été adoptée par le Parlement. Si la gauche s'est abstenue, l'extrême-droite a voté contre.

AFP - Le parlement hongrois a adopté lundi après-midi la nouvelle constitution, ultra-conservatrice, avec des références à Dieu, au christianisme et à la famille traditionnelle, avec 262 voix pour, 44 contre et une abstention, selon le résultat officiel du vote.

"Nous avons vécu un moment historique", a déclaré le président du parlement, Laszlo Kövér, après le vote du texte qui porte la marque du Premier ministre conservateur, Viktor Orban.

"Le texte reconnaît le christianisme comme la base de notre civilisation, mais la constitution elle garantit la liberté morale", a-t-il ajouté, avant d'appeler les députés à chanter l'hymne national hongrois.

Alors que les socialistes (MSZP) et le parti gauche libérale-Verts (LMP) ont décidé de ne pas participer au vote, le Jobbik (extrême droite) a voté contre le texte baptisé par une grande partie de la presse hongroise de "Constitution Orban".

L'adoption du texte ne faisait guère de doute, le parti de Viktor Orban, le Fidesz, et ses alliés disposant d'une majorité des deux-tiers au parlement.

La nouvelle constitution doit encore être signée par le chef de l'Etat, Pal Schmitt, un proche de Viktor Orban, le lundi de Pâques, le 25 avril, et elle entrera en vigueur le 1er janvier 2012.

Lors du vote, des citoyens réunis sur Facebook pour la liberté de la presse face à la très controversée loi sur les médias de Viktor Orban, qualifiée de "liberticide" par ses détracteurs, ont organisé une brève manifestation près du parlement pour dénoncer une "mise en cause" de l'Etat de droit.

Le plus grand parti de l'opposition, le MSZP socialiste, a tenu parallèlement "une assemblée nationale partielle", où tous les députés du parti ont donné rendez-vous aux sympathisants pour les assurer qu'une fois au pouvoir ils allaient utiliser "tous les outils démocratiques" pour modifier la "constitution Orban".


 

Première publication : 18/04/2011

  • La Hongrie mal partie pour présider l'UE ?

    En savoir plus

  • HONGRIE

    Budapest accepte d'amender sa loi controversée sur les médias

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Les eurodéputés Verts réservent un accueil glacial à Viktor Orbán

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)