Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

Une agence de notation lance une alerte devant l'état des finances publiques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2011

Pour la première fois de son histoire, l'agence de notation S&P estime "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette américaine. En cause, la difficulté actuelle de la classe politique du pays à s'attaquer au déficit budgétaire.

AFP - La Bourse de New York a fini en nette baisse lundi après l'avertissement sur la dette américaine lancé par l'agence Standard and Poor's: le Dow Jones a perdu 1,14% et le Nasdaq 1,06%.


Selon des chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a lâché 140,24 points à 12.201,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 29,27 points à 2.735,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 1,10% (14,54 points) à 1.305,14 points.

"Clairement, les commentaires en forme d'avertissement de l'agence Standard and Poor's sont le carburant qui a alimenté le repli du marché, dans ce qui s'annonçait dans une journée de repli de toute façon", a expliqué Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

La publication quelques minutes avant l'ouverture de la Bourse du rapport de l'agence d'évaluation financière a pris les investisseurs par surprise.

Standard and Poor's a abaissé à "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette des Etats-Unis, en raison de l'importance de leurs déficits budgétaires.

"C'est un coup de grisou sur les marchés qui vient aussi bien des problèmes de dette en Europe que, maintenant, de la constatation par Standard and Poor's que les Etats-Unis sont aussi dans une situation où ils ne peuvent pas rester inactifs", a constaté Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets.

Déjà avant l'annonce de Standard and Poor's, le marché américain s'apprêtait à suivre ses homologues européens, minés de leur côté par les spéculations sur une restructuration de la dette de la Grèce, pourtant démenties.

Le relèvement des taux de réserves bancaires en Chine, qui souhaite dompter son économie afin de limiter l'inflation, avait pavé le chemin vers la baisse.

Les indices ont malgré tout limité leur repli en fin de séance.

"Ce qui retient le marché, c'est que le marché obligataire l'a plutôt bien pris, et a finalement progressé après cette annonce", a souligné Mace Blicksilver.

"Cela met un peu de pression sur le Congrès et la Maison Blanche pour encadrer les dépenses", a précisé l'analyste.

Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a ainsi reculé à 3,371% contre 3,410% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,454% contre 4,468%.

Première publication : 19/04/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama expose ses solutions pour lutter contre le déficit américain

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Compromis de dernière minute sur les coupes budgétaires fédérales

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'impasse budgétaire menace de paralyser les services publics

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)