Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Economie

Une agence de notation lance une alerte devant l'état des finances publiques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2011

Pour la première fois de son histoire, l'agence de notation S&P estime "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette américaine. En cause, la difficulté actuelle de la classe politique du pays à s'attaquer au déficit budgétaire.

AFP - La Bourse de New York a fini en nette baisse lundi après l'avertissement sur la dette américaine lancé par l'agence Standard and Poor's: le Dow Jones a perdu 1,14% et le Nasdaq 1,06%.


Selon des chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a lâché 140,24 points à 12.201,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 29,27 points à 2.735,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 1,10% (14,54 points) à 1.305,14 points.

"Clairement, les commentaires en forme d'avertissement de l'agence Standard and Poor's sont le carburant qui a alimenté le repli du marché, dans ce qui s'annonçait dans une journée de repli de toute façon", a expliqué Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

La publication quelques minutes avant l'ouverture de la Bourse du rapport de l'agence d'évaluation financière a pris les investisseurs par surprise.

Standard and Poor's a abaissé à "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette des Etats-Unis, en raison de l'importance de leurs déficits budgétaires.

"C'est un coup de grisou sur les marchés qui vient aussi bien des problèmes de dette en Europe que, maintenant, de la constatation par Standard and Poor's que les Etats-Unis sont aussi dans une situation où ils ne peuvent pas rester inactifs", a constaté Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets.

Déjà avant l'annonce de Standard and Poor's, le marché américain s'apprêtait à suivre ses homologues européens, minés de leur côté par les spéculations sur une restructuration de la dette de la Grèce, pourtant démenties.

Le relèvement des taux de réserves bancaires en Chine, qui souhaite dompter son économie afin de limiter l'inflation, avait pavé le chemin vers la baisse.

Les indices ont malgré tout limité leur repli en fin de séance.

"Ce qui retient le marché, c'est que le marché obligataire l'a plutôt bien pris, et a finalement progressé après cette annonce", a souligné Mace Blicksilver.

"Cela met un peu de pression sur le Congrès et la Maison Blanche pour encadrer les dépenses", a précisé l'analyste.

Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a ainsi reculé à 3,371% contre 3,410% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,454% contre 4,468%.

Première publication : 19/04/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama expose ses solutions pour lutter contre le déficit américain

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Compromis de dernière minute sur les coupes budgétaires fédérales

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'impasse budgétaire menace de paralyser les services publics

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)