Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

Economie

Une agence de notation lance une alerte devant l'état des finances publiques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2011

Pour la première fois de son histoire, l'agence de notation S&P estime "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette américaine. En cause, la difficulté actuelle de la classe politique du pays à s'attaquer au déficit budgétaire.

AFP - La Bourse de New York a fini en nette baisse lundi après l'avertissement sur la dette américaine lancé par l'agence Standard and Poor's: le Dow Jones a perdu 1,14% et le Nasdaq 1,06%.


Selon des chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a lâché 140,24 points à 12.201,59 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 29,27 points à 2.735,38 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 1,10% (14,54 points) à 1.305,14 points.

"Clairement, les commentaires en forme d'avertissement de l'agence Standard and Poor's sont le carburant qui a alimenté le repli du marché, dans ce qui s'annonçait dans une journée de repli de toute façon", a expliqué Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

La publication quelques minutes avant l'ouverture de la Bourse du rapport de l'agence d'évaluation financière a pris les investisseurs par surprise.

Standard and Poor's a abaissé à "négative" la perspective d'évolution de la note de la dette des Etats-Unis, en raison de l'importance de leurs déficits budgétaires.

"C'est un coup de grisou sur les marchés qui vient aussi bien des problèmes de dette en Europe que, maintenant, de la constatation par Standard and Poor's que les Etats-Unis sont aussi dans une situation où ils ne peuvent pas rester inactifs", a constaté Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets.

Déjà avant l'annonce de Standard and Poor's, le marché américain s'apprêtait à suivre ses homologues européens, minés de leur côté par les spéculations sur une restructuration de la dette de la Grèce, pourtant démenties.

Le relèvement des taux de réserves bancaires en Chine, qui souhaite dompter son économie afin de limiter l'inflation, avait pavé le chemin vers la baisse.

Les indices ont malgré tout limité leur repli en fin de séance.

"Ce qui retient le marché, c'est que le marché obligataire l'a plutôt bien pris, et a finalement progressé après cette annonce", a souligné Mace Blicksilver.

"Cela met un peu de pression sur le Congrès et la Maison Blanche pour encadrer les dépenses", a précisé l'analyste.

Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a ainsi reculé à 3,371% contre 3,410% vendredi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,454% contre 4,468%.

Première publication : 19/04/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama expose ses solutions pour lutter contre le déficit américain

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Compromis de dernière minute sur les coupes budgétaires fédérales

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'impasse budgétaire menace de paralyser les services publics

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)