Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Sports

"Real Madrid – Barça" acte II : la Coupe du Roi

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2011

Après le match nul (1-1), samedi, entre le Real Madrid et le Barça, les deux clubs se retrouvent pour la deuxième de leurs quatre confrontations en deux semaines à l'occasion la finale de la Coupe du Roi, mercredi à Valence.

AFP - Barcelone et le Real Madrid vont s'affronter pour la troisième fois cette saison, mercredi à Valence (est), avec en plus de la rivalité historique, un premier titre majeur directement en jeu : la Coupe du Roi.

Mais il y a plus qu'un trophée à gagner. Celui qui s'imposera mercredi prendra un ascendant psychologique non négligeable en vue des demi-finales de la Ligue des champions, l'affrontement suprême entre les deux plus grands rivaux d'Espagne: le 27 avril à Madrid, le 3 mai en Catalogne.

Le Real, qui a réussi à revenir dans le match samedi en Liga (1-1) à 10 contre 11, s'est rassuré après la "manita" de la phase aller au Camp Nou (5-0). Mais le doute persiste: le Barça est resté maître du jeu au stade Santiago-Bernabeu et a pris une option quasi définitive sur la Liga.

Pour Alfredo Di Stefano, légende et président d'honneur du club, le Real, même s'il a évité une sixième défaite consécutive face au Barça, est sorti perdant du duel.

"Le Barça est le lion et Madrid la souris. Le Real Madrid a été acculé par un rival qui l'a dominé en milieu de terrain tout au long de la partie. Barcelone a pratiqué un football virevoltant et a baladé le Real", assénait Di Stefano dans les colonnes du journal Marca.

Au niveau de la possession du ballon, le point fort du Barça, cela ne fait aucun doute: le Real a une nouvelle fois été dépassé.

Mais en nombre d'occasions, il a plutôt fait jeu égal. Ce qui donne espoir au public madrilène.

Adidas joue sur la rivalité entre Real Madrid et le FC Barcelone


"Sur la bonne voie"


Et même si la Coupe du Roi est un trophée moins prestigieux que la Liga, promise pour une troisième saison consécutive au Barça de Guardiola, ou que la Ligue des champions, le Real, orphelin de titre depuis 2008, ne fait pas la fine bouche.

D'autant qu'il a gagné sa dernière Coupe du Roi en 1993, trois ans après avoir perdu sa dernière finale face au Barça dans cette épreuve (2-0).

"C'est un trophée très important, le Real Madrid ne peut pas se permettre le luxe de ne pas le gagner 17 ans d'affilée", pour "nous c'est vital", a déclaré le gardien et capitaine du Real, Iker Casillas.

Pour le Portugais d'origine brésilienne Deco, ancien joueur "blaugrana", le Barça est bien parti pour réaliser, comme en 2009, le triplé Liga, Ligue des champions et Coupe du Roi: "Vue la manière dont joue actuellement le Barça, l'équipe est sur la bonne voie pour obtenir un nouveau triplé".

Tactiquement, le Barça ne devrait rien changer à sa formule habituelle: un 4-3-3 dédié au contrôle du jeu et aux vagues offensives incessantes.

"Jouer, jouer jusqu'à n'en plus pouvoir est la seule manière" d'affronter le Real, a assuré Guardiola mardi.

Côté Real, José Mourinho pourrait décider de rééditer son plan anti-Messi, avec Pepe en milieu défensif devant la charnière centrale; un plan qui avait parfaitement fonctionné samedi jusqu'à l'exclusion de Raul Albiol.

Sacrifié du nouveau système, le meneur de jeu Mesut Özil, entré en jeu en seconde période et excellent, devrait retrouver une place de titulaire. Le sacrifié cette fois pourrait s'appeler Angel Di Maria ou Karim Benzema.

Première publication : 19/04/2011

  • FOOTBALL

    Madrid s'épargne de justesse une sixième défaite consécutive dans le "clásico"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    La saga Real-Barça bientôt sur vos écrans

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Quand Messi fait son entrée sur le grand terrain de jeu Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)