Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Afrique

Kadhafi accepte l'ouverture de "passages sûrs" pour les humanitaires, selon l'ONU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2011

Le régime de Mouammar Kadhafi a accepté de garantir un "passage sûr" à des équipes humanitaires internationales dans les zones qu'il contrôle. En outre, une mission de l'ONU va pouvoir se rendre dans la ville assiégée de Misrata.

AFP - Le gouvernement de Mouamar Kadhafi a garanti "un passage sûr" à des équipes internationales humanitaires dans les zones qu'il contrôle et autorisé l'envoi d'une mission de l'ONU dans la ville assiégée de Misrata, ont indiqué lundi des responsables de l'ONU.

Ces dispositions font partie d'un accord garantissant à des équipes humanitaires un accès à Tripoli et d'autres villes de Libye trouvé dimanche lors du séjour à Tripoli de la secrétaire générale adjointe pour la coordination humanitaire Valerie Amos, a expliqué le porte-parole adjoint de l'ONU Fahran Haq.

"Le gouvernement libyen a donné son accord pour faciliter une présence humanitaire à Tripoli. Ils (les Libyens) ont donné leur accord pour faciliter la livraison d'équipements pour des équipes internationales et ont également autorisé l'entrée d'équipes internationales", a-t-il dit.

"Le gouvernement libyen a dit qu'il assurerait un accès sans encombre par les frontières libyennes jusqu'à Tripoli et qu'il assurera un passage en sécurité des employés humanitaires vers les zones où le gouvernement libyen les contrôle", a-t-il ajouté.

Le gouvernement libyen a également donné son accord pour laisser une mission du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU se rendre dans la ville de Misrata tenue par les rebelles mais assiégée depuis plusieurs semaines, a dit Stephanie Bunker, porte-parole de l'ONU pour les affaires humanitaires.

De sources médicales, on indique que plusieurs centaines de personnes sont mortes dans cette ville de l'ouest de la Libye depuis que la bataille pour son contrôle a débuté en février.

"Nous voulons évaluer la situation et déterminer les besoins avec nos propres yeux", a dit Mme Bunker à l'AFP.

Première publication : 19/04/2011

  • LIBYE - REPORTAGE

    Les insurgés tentent de desserrer l'étau des forces de Kadhafi à Misrata

    En savoir plus

  • LIBYE - REPORTAGE

    À Misrata, les combats se déroulent au milieu d'une ville en ruine

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi accusé d'utiliser des bombes à sous-munitions à Misrata

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)