Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : rencontre avec ces jeunes qui ont choisi de voter FN

En savoir plus

À L’AFFICHE !

China Moses : retour d'une princesse du swing

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, honteux et confus"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brexit : l'exil des startups ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : Londres officialisera sa demande de divorce le 29 mars

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Référendum constitutionnel : la diaspora turque en Allemagne à l'heure du vote

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les mensonges des passeurs et une rivière ivoirienne polluée par l'orpaillage

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Thomas Friedman : "Le problème de Donald Trump, c'est qu'il n'est pas très malin"

En savoir plus

Moyen-orient

20 000 manifestants à Homs pour réclamer la fin du régime

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2011

20 000 personnes ont participé lundi soir à un "sit-in" organisé sur la place de l'Horloge, rebaptisée place Tahrir en écho à celle du Caire. Pour le ministère syrien de l'Intérieur, qui a réagi avec fermeté, la révolte en cours est "intolérable".

AFP - Un sit-in de plus de 20.000 personnes a débuté lundi soir à Homs, dans le centre de la Syrie, et se poursuivra jusqu'à la chute du régime de Bachar al-Assad, a indiqué à l'AFP un militant politique.

"Plus de 20.000 personnes participent au sit-in sur la place al-Saa (Horloge) que nous avons rebaptisée place Al-Tahrir d'après celle du Caire", a déclaré à l'AFP Najati Tayyara.

La place Tahrir au Caire a été l'épicentre du mouvement de contestation en Egypte qui a conduit à la chute du président Hosni Moubarak le 11 février.

Parmi les slogans scandés, on peut entendre: "sit-in, sit-in jusqu'à la chute du régime" et "liberté, liberté", a-t-il dit.

"C'est un régime qui s'entête à utiliser la force."



"C'est un sit-in ouvert qui se poursuivra jusqu'à ce que nos revendications soient satisfaites", à savoir notamment les libertés, la libération de tous les prisonniers, la fin des arrestations politiques, a-t-il ajouté.

"Ce régime despotique doit changer. Cela fait 11 ans que nous attendons les réformes, le peuple veut sa liberté", a-t-il dit en référence à l'arrivée au pouvoir de M. Assad en 2000, à la mort de son père Hafez.

Les manifestants ont érigé des tentes sur la place et y ont apporté de la nourriture, selon lui.

"Les jeunes se tiennent prêts pour faire face à toute éventualité, y compris le martyre", a ajouté M. Tayyara.

Des dizaines de milliers de personnes avaient participé plus tôt aux obsèques de sept personnes tuées la veille à Homs (160 km au nord de Damas), selon des militants des droits de l'Homme. Elles avaient appelé à la chute du régime et scandé des slogans en faveur de la liberté.

L'opposition a jugé insuffisante la promesse du président Assad d'abroger dans les prochains jours la loi d'urgence, en vigueur depuis cinq décennies, appelant également au multipartisme et à la libération des détenus politiques.

 

Première publication : 19/04/2011

  • SYRIE

    Au moins sept morts dans des manifestations contre Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad annonce l'abolition imminente de la loi d'urgence

    En savoir plus

  • SYRIE

    Un nouveau gouvernement pour tenter de calmer la contestation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)