Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

EUROPE

575 millions d'euros débloqués pour sécuriser Tchernobyl

©

Vidéo par Gulliver CRAGG

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2011

Une cinquantaine de pays se sont réunis à Kiev pour trouver les 740 millions d'euros nécessaires à l'achèvement de la nouvelle enceinte isolant le réacteur de Tchernobyl. François Fillon a annoncé une collecte de 575 millions d'euros.

AFP - Au moins 550 millions d'euros ont été réunis mardi à la conférence de donateurs à Kiev pour achever le nouveau sarcophage de Tchernobyl, sur un total de 740 millions d'euros qui manquaient, a annoncé le Premier ministre français, François Fillon, rectifiant sa première estimation.

"Les contributions annoncées ce matin permettent de réunir le montant remarquable - après recalcul et correction - de 550 millions d'euros", a déclaré M. Fillon à la presse à l'issue de la conférence, révisant à la baisse le premier chiffre de 575 millions d'euros qu'il a annoncé pendant la conférence.

Les 25 ans de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl

Il n'a pas expliqué les raisons de cette rectification, tout en soulignant qu'il s'agissait d'"un montant minimal".

"C'est un résultat qui illustre le sens des responsabilités de l'ensemble de la communauté internationale", a fait valoir M. Fillon, qui a coprésidé cette conférence au titre de la présidence française du G8.

"Je suis confiant dans le fait que les pays qui n'ont pas pu annoncer un chiffre aujourd'hui seront en mesure de prendre des décisions très prochainement", a-t-il poursuivi.

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a loué le résultat "sans précédent" de la réunion faisant lui aussi état de 550 millions d'euros réunis dont 29 millions débloqués par l'Ukraine.

"Cette conférence est devenue une véritable percée", a-t-il déclaré.

Trois désastres du nucléaire
Plusieurs dizaines de pays et organisations internationales ont participé à cette conférence pour tenter de réunir les 740 millions qui manquaient pour financer les travaux liés à la construction d'une nouvelle chape isolant le réacteur accidenté Tchernobyl, d'un budget global de 1,5 milliard d'euros.

Cette réunion à Kiev intervient à une semaine du 25e anniversaire de la catastrophe, le réacteur n°4 de Tchernobyl.

Ce réacteur a explosé le 26 avril 1986, contaminant une bonne partie de l'Europe, en particulier l'Ukraine, le Bélarus et la Russie, à l'époque trois républiques de l'URSS.

Il a été recouvert à la va-vite d'une chape qui est maintenant fissurée.

Un consortium formé par les sociétés françaises Bouygues et Vinci a remporté en 2007 un appel d'offres pour la construction d'un nouveau sarcophage étanche.

Cette nouvelle enceinte de confinement, une grande arche en acier de 108 mètres de haut et d'un poids de 20.000 tonnes, sera assemblée à côté, puis glissée au-dessus du sarcophage existant. Les travaux ont commencé fin 2010 et l'opération doit être achevée en 2015.

Le dernier réacteur de Tchernobyl a été fermé en 2000.

Nikolaï Tarakanov, l'ex-général qui a mené les opérations à Tchernobyl en 1986

 

Première publication : 19/04/2011

  • UKRAINE

    Réunion de donateurs potentiels à Kiev pour sécuriser Tchernobyl

    En savoir plus

  • Tchernobyl : le souvenir de la catastrophe hante encore les esprits

    En savoir plus

  • La Toile commémore le 24e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)