Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : la sécurité à l'agenda du 27e sommet Afrique-France

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire du parti socialiste : un débat sans pugilat

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : le faux dossier russe de Donald Trump ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Gastronomie : quand la cuisine créé du lien social

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Primaire de la gauche : demandez le programme économique !

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

La décroissance, le yoga de l’économie

En savoir plus

FRANCE

Tentative d'escroquerie sur le compte bancaire de l'Élysée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2011

Après avoir mis la main sur les numéros de comptes bancaires de la présidence française, des inconnus ont tenté - en vain - de procéder à un virement de deux millions d'euros. Il s'agirait d'escrocs français établis à l'étranger.

AFP - Des escrocs ont tenté de soutirer deux millions d'euros à l'Elysée, après s'être procuré le numéro de compte bancaire de l'Elysée et s'être fait passer pour des personnels de son service financier, a-t-on appris mardi auprès de la présidence.

L'Elysée a ainsi confirmé à l'AFP une information du Canard enchaîné à paraître mercredi.

Selon Christian Frémont, directeur de cabinet du président Nicolas Sarkozy, "une bande organisée a réussi à se procurer le numéro de compte bancaire de l'Elysée ainsi que l'organigramme de son service financier".

"Il y a une quinzaine de jours, l'un des escrocs a alors téléphoné à la banque de l'Elysée, et, se faisant passer pour responsable du service financier, lui a demandé de virer un chèque de deux millions d'euros sur un compte à l'étranger", qui s'est finalement révélé être "en Chine", a également dit M. Frémont.

Intrigué, le banquier a téléphoné pour vérification à l'Elysée, faisant ainsi échouer la tentative d'escroquerie.

Une enquête policière a été ouverte. Selon M. Frémont, il s'agit d'escrocs français établis à l'étranger qui n'en étaient pas à leur premier coup d'essai.

"Ils ont essayé de faire le coup à plusieurs entreprises et parfois, cela a marché", a-t-il ajouté.

Selon le Canard enchaîné, l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) est tombée dans le piège, se faisant délester de 998.000 euros, suite à un faux ordre de virement sur un compte en Chine.

Première publication : 20/04/2011

COMMENTAIRE(S)