Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

FRANCE

Tentative d'escroquerie sur le compte bancaire de l'Élysée

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2011

Après avoir mis la main sur les numéros de comptes bancaires de la présidence française, des inconnus ont tenté - en vain - de procéder à un virement de deux millions d'euros. Il s'agirait d'escrocs français établis à l'étranger.

AFP - Des escrocs ont tenté de soutirer deux millions d'euros à l'Elysée, après s'être procuré le numéro de compte bancaire de l'Elysée et s'être fait passer pour des personnels de son service financier, a-t-on appris mardi auprès de la présidence.

L'Elysée a ainsi confirmé à l'AFP une information du Canard enchaîné à paraître mercredi.

Selon Christian Frémont, directeur de cabinet du président Nicolas Sarkozy, "une bande organisée a réussi à se procurer le numéro de compte bancaire de l'Elysée ainsi que l'organigramme de son service financier".

"Il y a une quinzaine de jours, l'un des escrocs a alors téléphoné à la banque de l'Elysée, et, se faisant passer pour responsable du service financier, lui a demandé de virer un chèque de deux millions d'euros sur un compte à l'étranger", qui s'est finalement révélé être "en Chine", a également dit M. Frémont.

Intrigué, le banquier a téléphoné pour vérification à l'Elysée, faisant ainsi échouer la tentative d'escroquerie.

Une enquête policière a été ouverte. Selon M. Frémont, il s'agit d'escrocs français établis à l'étranger qui n'en étaient pas à leur premier coup d'essai.

"Ils ont essayé de faire le coup à plusieurs entreprises et parfois, cela a marché", a-t-il ajouté.

Selon le Canard enchaîné, l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) est tombée dans le piège, se faisant délester de 998.000 euros, suite à un faux ordre de virement sur un compte en Chine.

Première publication : 20/04/2011

COMMENTAIRE(S)