Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

Economie

Samsung contre-attaque et traîne à son tour Apple en justice pour plagiat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2011

Une semaine après une procédure du fabricant Apple contre son concurrent Samsung, ce dernier vient de répliquer en portant plainte contre la firme de Steve Jobs au sujet de dix brevets, l'accusant de plagiats sur iPhone et iPad.

REUTERS - Samsung Electronics a déposé plusieurs plaintes contre Apple qu'il accuse de plagiat dans la conception de l'iPhone et de l'iPad, rendant ainsi coup pour coup après une procédure similaire engagée à son encontre par la firme à la pomme.

Le groupe californien a demandé la semaine dernière l'ouverture d'une procédure contre son concurrent sud-coréen, qu'il accuse d'avoir "servilement" copié ses modèles à succès dans la gamme de téléphones et de tablettes Galaxy.

Dans un communiqué, Samsung déclare vendredi que l'iPad et l'iPhone violent 10 brevets lui appartenant et exige de son rival américain qu'il mette fin à ce plagiat et qu'il le dédommage.

"Samsung répond vivement à la procédure judiciaire lancée contre nous, afin de protéger notre propriété intellectuelle et de garantir la poursuite de notre innovation et de notre croissance dans le secteur de la communication mobile", peut-on y lire.

Cette escalade pourrait mettre en péril les relations entre les deux sociétés, Samsung fournissant le groupe de Cupertino en puces et autres écrans à cristaux liquides.

L'an dernier, Apple était le deuxième client du sud-coréen derrière le japonais Sony avec environ 6.200 milliards de wons de ventes (3,9 milliards d'euros), et semble bien parti pour devenir son premier client cette année.

Les dix plaintes, déposées devant les justices sud-coréenne, japonaise et allemande, concernent un système de réduction de la consommation d'énergie durant la transmission de données ou une technologie 3G pour réduire les erreurs durant cette transmission.

Première publication : 22/04/2011

COMMENTAIRE(S)