Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La clé, c'est d'avoir un seul candidat de la gauche"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises et droits de l'homme : les affaires avant tout ?

En savoir plus

FOCUS

Corée du Sud : la rue en passe de faire chuter la présidente Park Geung-Hye

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 07/12/2011

Japon : au cœur de la "zone rouge" de Fukushima

Scènes de désolation, villages vidés de leurs habitants, la zone d’exclusion autour de la centrale nucléaire de Fukushima a des airs de fin du monde. Nos journalistes se sont rendus au cœur de ce no man’s land apocalyptique. Un reportage exclusif.

Nous avons mis du temps avant d’oser nous aventurer en "zone rouge", la zone des 20 kilomètres autour de la centrale nucléaire de Fukushima. La plus célèbre et terrifiante depuis Tchernobyl. Comme beaucoup de résidents français, nous étions censés quitter Tokyo au plus vite. La capitale se trouve pourtant à 220 kilomètres de Fukushima.

Nous nous sommes donc approchés très progressivement des "portes de l’enfer". D’abord Koriyama, une ville située à 60 kilomètres de la centrale, puis un village rural à 45 kilomètres, ensuite la zone des 30. Nous avons pensé que si des gens habitaient ici 24 heures sur 24, nous pourrions passer bien trois jours avec eux. "Quand vous voyez un serpent, il ne sert à rien de fuir en courant, il suffit de reculer d’un pas", nous avait conseillé un cafetier, dans la zone de confinement. Avant de reprendre la route, nous avons surtout pris soin de nous munir d’un dosimètre pour mesurer la radioactivité, de masques et de combinaisons. Car ce serpent-là est particulièrement insaisissable et fourbe.

Direction "Minamisoma", dans la zone de confinement (entre 20 et 30 kilomètres), où un agriculteur et son épouse nous attendaient avec un café que nous avons bu du bout des lèvres : on se demande toujours d’où vient l’eau et si elle est contaminée. Le centre-ville était désert mais les rares habitants semblaient continuer à vivre normalement, parler et même rire comme avant. Les Japonais ont une capacité incroyable à ne pas céder à la panique. Du moins en apparence.

Nous n’avions pas vraiment envisagé de nous rendre dans la "zone rouge". C’est Koji, le tenancier d’un magasin d’alcool qui organisait régulièrement des patrouilles dans la zone interdite qui nous a soufflé l’idée. Nous l’avons accompagné pendant l’une de ses rondes. Il nous a demandé de mettre nos masques et de ne jamais sortir de la voiture. Mais nous avons négocié. Assise à l’arrière, j’avais toujours un œil sur le dosimètre. Respirer sous un masque est vraiment insupportable, je ne sais pas comment font les Japonais!...

L’entrée de la zone rouge était peu surveillée. Mais à l’intérieur, des villes entièrement vides semblaient avoir été figées dans le temps. J’ai eu le souvenir de mes cours de collège sur Pompéi. La porte de la laverie était encore ouverte, on pourrait laver son linge si on voulait. Une musique douce continuait de retentir au-dessus d’une banque. Mais il n’y a plus ni client, ni âme qui vive. Et cela devrait durer des mois, voire des années.

Par Marie LINTON , Guillaume BRESSION

COMMENTAIRE(S)

Les archives

01/12/2016 Asie - pacifique

Vidéo : en Ouzbékistan, dans les coulisses d'une dictature

Dimanche 4 décembre, les Ouzbèques sont appelés aux urnes pour la présidentielle. Ce scrutin passe inaperçu à l’étranger, car le successeur du président défunt, Islam Karimov,...

En savoir plus

06/09/2013 Communisme

Cuba : l’ouverture sous contrôle

Impensable il y a encore un an ! Les Cubains peuvent désormais se rendre à l'étranger, vendre leurs véhicules et acheter leur appartement. Certains particuliers peuvent créer...

En savoir plus

25/11/2016 Amériques

Vidéo : Venezuela, le crépuscule du chavisme

Alors que le Venezuela s’enfonce dans la crise politique, son économie menace de s’effondrer. Hyperinflation, pénuries alimentaires, malnutrition, extrême pauvreté... Le...

En savoir plus

17/11/2016 Pédophilie

Enquête exclusive : du Sénégal au Québec, sur les traces d’un Frère accusé de pédophilie

Alors que les affaires de pédophilie dans l’Église se sont multipliées ces dernières années, notamment aux États-Unis et en France, nos reporters ont enquêté sur la communauté...

En savoir plus

10/11/2016 Irak

Vidéo : avec les "guerriers de l’information" irakiens

En Irak, des reporters de guerre irakiens accompagnent l’armée pour filmer au plus près les combats contre l’organisation État islamique. Nos journalistes ont partagé le...

En savoir plus