Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

Un livre pour les tweets de la place Tahrir

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 25/04/2011

"Tweets from Tahrir", paru le 21 avril, retrace jour après jour la révolution égyptienne à travers une sélection de tweets d’activistes égyptiens. Une lecture originale des événements depuis la rue.

"Je regardais la révolution égyptienne à la télévision, comme tout le monde. Puis j’ai commencé à la suivre aussi sur Twitter." Alex Nunns est anglais, il habite à Londres avec une Anglo-Égyptienne, Nadia Idle. Ensemble, ils ont écrit "Tweets from Tahrir", la révolution égyptienne vue par le prisme des tweets publiés depuis le Caire et notamment la fameuse place Tahrir, place de la Libération. 

"À la télévision, on ne retrouvait pas le dynamisme du terrain. On a donc commencé à suivre des activistes sur Twitter, explique Alex Nunns à France24.com. Nous en connaissions déjà certains pour les avoir rencontrés au Caire lors de précédents séjours." Nadia Idle prend un billet d’avion pour le Caire ; Alex reste à Londres. Il vit la révolution à la télévision et sur Twitter ; Nadia est place Tahrir, au Caire. Après la chute de Moubarak, ils décident de raconter la révolution égyptienne en collectant des tweets. 

Les tweets relayant des rumeurs font partie du récit

Une double-page extraite du livre

Problème : pendant la révolution égyptienne, des centaines voire des milliers de tweets sont partis chaque heure de la place. "On a regardé les comptes d’activistes les plus actifs sur les événements de la place Tahrir et on en a choisi soixante. C’était pas si dur que ça", explique Alex Nunns. Finalement, leur recueil de tweets a été divisé en vingt chapitres introduits par des éléments de contexte. La sélection débute le 25 janvier et s'achève une semaine après la chute de Moubarak (le 11 février), alors qu'à Bahreïn et en Libye des mouvements de protestation commencent à se faire entendre. 

Il a fallu par la suite sélectionner les tweets. "Certains étaient purement factuels, d’autres drôles et excitants". Cela donne un récit fidèle des événements qui se sont déroulés sur la place : "Les informations que l’on trouve dans les tweets se recoupent, et il n’est même pas nécessaire d’en modifier l’ordre."

Et si quelquefois des rumeurs apparaissent dans certains tweets reproduits dans le livre, elles appartiennent aussi à l’Histoire et font donc partie de l’histoire de "Tweets from Tahrir". Ces événements et les tweets qui ont été écrits appartiennent à l’Histoire. Ils seront étudiés dans les décennies à venir. "Nous n’avions pas le droit de modifier les écrits." C’est donc tels quels qu’ils sont rapportés dans le livre, par ordre chronologique et sans corrections. 

Une publication éclair 

Alex Nunns assure avoir demandé à tous les twitterers (utilisateurs de Twitter) cités dans le livre l'autorisation pour utiliser leurs tweets et images. "Tous ont donné leur accord et se sont montrés enthousiastes." Twitter n’a pas été contacté mais "cela ne devrait pas poser de problème, vu que les utilisateurs ont été contactés." 

Alex Nunns et Nadia Idle ont dû faire vite car après quelques semaines il est difficile de remonter l'historique de publication des tweets. De plus, "les événements étaient encore frais, on ne pouvait pas attendre trop longtemps pour publier". La maison d’édition OR Books, habituée au processus de publication rapide, a suivi le mouvement. Un peu plus de deux mois après la chute de Moubarak, le livre est déjà en vente. 

Le livre est disponible au prix de 12 USD en version papier, et 10 USD en version électronique (ebook). Une partie des gains engrangés par "Tweets from Tahrir" doit être reversée à une (ou des) organisation(s) de défense de la démocratie en Égypte, qui reste encore à  sélectionner. "On continue à se renseigner auprès des activistes sur place car la situation évolue très vite, si bien qu’il est difficile de trouver une organisation pérenne."

Première publication : 25/04/2011

  • ÉGYPTE

    La justice prolonge de quinze jours la détention d'Hosni Moubarak

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les avenues et les places "Hosni Moubarak" vont être rebaptisées

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La presse égyptienne fait sa révolution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)