Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Play it again, Cristiano Ronaldo"

En savoir plus

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée : une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

Moyen-Orient

Washington envisage de sanctionner le régime de Bachar al-Assad

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/04/2011

La Maison Blanche étudie de possibles sanctions visant le gouvernement syrien, a déclaré un responsable de l'administration de Barack Obama. Les forces de sécurité syriennes, appuyées par des blindés, sont entrées dans Deraa et Douma lundi.

AFP - Les Etats-Unis envisagent d'adopter des "sanctions ciblées" à l'encontre de hauts responsables syriens en réponse à l'usage "absolument déplorable" de la violence par Damas contre les manifestants dans le pays, a déclaré lundi un haut responsable américain.

"La province de Deraa à feu et à sang"

Washington réfléchit à plusieurs possibilités, "y compris des sanctions, pour réagir à la répression et montrer clairement que ce comportement est inacceptable", a déclaré Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

"La violence brutale employée par le gouvernement syrien contre son peuple est absolument déplorable et nous la condamnons avec la plus grande fermeté", a-t-il répété.

"La demande du peuple syrien de pouvoir jouir des libertés d'expression, d'association et de réunion pacifique doit être entendu", tout comme sa volonté de "pouvoir choisir librement ses dirigeants", a précisé le porte-parole dans un communiqué.

Selon le Wall Street Journal de dimanche, l'administration Obama préparerait un décret autorisant le président américain à geler les avoirs de responsables syriens et à leur interdire toute relation d'affaires aux Etats-Unis.

Ces signes d'une prochaine réponse plus vigoureuse de Washington interviennent alors que le régime du président Bachar al-Assad semble avoir opté pour la solution militaire pour étouffer le mouvement de contestation sans précédent qui secoue le régime depuis six semaines.

Les troupes syriennes appuyées par des chars et des blindés sont intervenues lundi à Deraa afin de mater la contestation contre le régime née dans cette ville du sud du pays, faisant au moins 25 morts, selon des militants des droits de l'homme.

Première publication : 25/04/2011

  • SYRIE

    Retour sur la journée du "vendredi saint" et la violente répression des manifestations

    En savoir plus

  • SYRIE

    La communauté internationale condamne la répression de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Plusieurs personnes tuées aux funérailles des victimes de la répression de vendredi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)