Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 28/04/2011

Débat autour d’une intervention internationale en Syrie

Les internautes s’interrogent sur une possible intervention militaire en Syrie. La toile s’empare des révélations de Wikileaks sur la prison de Guantanamo. Et la municipalité de Londres incite les citoyens à agir pour la propreté de la ville.

Débat autour d’une intervention internationale en Syrie

La communauté internationale doit-elle intervenir en Syrie ? Le débat est lancé sur Internet depuis que le régime de Bachar Al-Assad a déployé, à Deraa notamment, des troupes et des blindés contre les manifestants.

Même s’il estime que le pouvoir a franchi une ligne rouge dans sa répression de la contestation, Leif Eriksson considère qu’une opération militaire de l’OTAN est très improbable. En effet, comme l’explique cet ancien diplomate suédois à Damas, l’Alliance atlantique est déjà engagée en Libye et ne bénéficierait pas a priori du soutien de la Ligue arabe pour une nouvelle intervention en Syrie.

Mais Washington peut-il se permettre de rester les bras croisés si l’armée continue de tirer sur la population ? C’est la question que se pose l’historien américain Walter Russell Mead même si pour lui, un conflit en Syrie pourrait s’étendre au Liban voisin et plonger la région dans le chaos.

En attendant, les cyberactivistes du groupe « Youth Syria Freedom », s’opposent à une intervention militaire de la communauté internationale, qu’ils verraient comme une occupation étrangère. Mais ils réclament des sanctions fortes de la part de l’ONU contre les dirigeants du régime.

Et la blogueuse Amina refuse, elle aussi, toute forme d’ingérence et appelle les pays occidentaux à laisser le peuple syrien mener seul son combat pour la démocratie. Une opinion que partage Ayham qui lui répond dans les commentaires que toute intervention ou sanctions étrangères ne feront que renforcer le régime et causer du tort à la majorité de la population.

 

Wikileaks releases Guantanamo files

Wikileaks est de nouveau au centre de l’actualité depuis que le site a commencé à dévoiler, dimanche, des dossiers confidentiels concernant la prison de Guantanamo Bay ouverte à Cuba par les autorités américaines en janvier 2002.

Comme le souligne sur son site l’organisation fondée par Julian Assange, ces documents mettent en lumière le fonctionnement de ce centre de détention vivement critiqué depuis sa création mais qui est encore ouvert aujourd’hui, malgré les promesses du président Obama de procéder à sa fermeture. Et si les notes publiées dans les « Guantanamo Files » concernent essentiellement les dossiers des détenus, ces informations permettent également de mieux comprendre les méthodes utilisées pour obtenir des renseignements des prisonniers.

Des informations que le « New York Times » a compilé sous la forme d’un dossier interactif qui offre, entre autres, la possibilité de découvrir les portraits de la quasi-totalité des 779 hommes qui sont passés par Guantanamo depuis 2002. Une page qui permet de savoir en un clic combien de prisonniers étaient détenus à telle ou telle période, combien ont été remis aux autorités d’un autre pays mais aussi quel type de traitements leur était réservé. On apprend ainsi que 172 personnes sont encore actuellement retenues dans le centre de détention et que certains comme ce Palestinien auraient été soumis au waterboarding.

« The Guardian » a lui aussi réalisé une infographie sur son site pour faciliter l’accès aux informations contenues dans les « Guantanamo Files ». Ainsi, lorsque les internautes cliquent sur le portrait d’un détenu, des renseignements concernant les circonstances de sa capture et les raisons invoquées pour son emprisonnement à Guantanamo apparaissent.

Enfin, le « Washington Post » propose une carte interactive qui permet de visiter virtuellement le centre de détention. On découvre ainsi que 4 bâtiments abritent les prisonniers qui y sont répartis en fonction de leur coopération avec les autorités et de leur degré de dangerosité.

 

Londres, ville propre

A Londres, la municipalité incite à la dénonciation sur son site « love clean london.org ». Sous le prétexte de vouloir une ville plus propre, un dispositif a été lancé pour que les habitants puissent rapporter les délits de saleté comme les graffitis, ou les décharges sauvages. Il suffit de prendre en photo l’objet du délit crasseux et de l’envoyer sur le site, via smartphone.

 

Le délinquant du jour

Le sheriff Joe Arpaio, du comté de Maricopa dans l’Arizona, a opté pour une méthode originale afin d’augmenter le trafic de son site web et mettre en valeur le travail de ses employés. Il vient en effet de lancer une nouvelle rubrique interactive baptisée « The mugshot of the day » ou « la photo d’identité judiciaire du jour » en français. Les internautes sont ainsi invités à voter quotidiennement pour leur cliché préféré parmi toutes les photos de personnes arrêtées disponibles dans la base de données en ligne. Un portrait souvent loin d’être flatteur qui apparaîtra ensuite en une sur la page d’accueil du site.


Vidéo du jour

Une compilation de figures impressionnantes réalisées en trottinette… c’est ce que propose Brendon Smith dans cette vidéo de démonstration dans laquelle il enchaîne des tricks tous plus incroyables les uns que les autres. Un clip qui tente de prouver que les adeptes de trottinette n’ont rien à envier aux skaters et spécialistes du roller en matière de figures acrobatiques.

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

22/09/2014 guerre

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

Au sommaire de cette édition : en Ukraine, des activistes appellent à participer au « Blood Bucket Challenge »; des musulmans britanniques dénoncent les actions de l’organisation...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus