Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Culture

Cinquante films cultes de l'époque soviétique à (re)voir sur YouTube

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2011

Une cinquantaine de longs-métrages de l'époque soviétique sont désormais disponibles sur YouTube : "Le soleil blanc du désert", "Ivan Vassilevitch change de profession"... Cinq nouveaux films seront mis chaque semaine à disposition des internautes.

AFP - Les studios de cinémas russes Mosfilm et Google, via sa plateforme de vidéos YouTube, ont annoncé mercredi avoir mis en ligne gratuitement une cinquantaine des plus grands films soviétiques en version originale sous-titrée.

Mosfilm ajoute dans un communiqué que toutes les semaines cinq films supplémentaires seront mis à disposition sur sa chaîne www.youtube.com/mosfilm.

Plusieurs films cultes sont déjà disponibles: "Le soleil blanc du désert", un western transposé en Asie centrale sur les aventures d'un soldat soviétique; "Ivan Vassilevitch change de profession", une comédie sur un scientifique inventant une machine à remonter le temps; ou encore "L'ironie du destin" une comédie romantique sur les déboires d'un homme saoul le soir du Nouvel an.

"Le but de ce projet est de donner la possibilité au public de regarder légalement des vidéos de qualité et de bloquer l'utilisation illégale de nos films", a indiqué le directeur général de Mosfilm, Karen Chakhnazarov.

"La plupart des films sont mis en ligne avec des sous-titres en langue étrangère pour que le public d'autres pays puisse aussi regarder les films de Mosfilm", a-t-il ajouté dans le communiqué.

A l'époque de l'URSS, Mosfilm était l'un des plus grands studios de cinéma au monde, le pouvoir soviétique considérant le septième art comme un instrument essentiel pour sa propagande dans le pays comme à l'étranger.

Image : capture d'écran sur YouTube.
 

Première publication : 28/04/2011

COMMENTAIRE(S)