Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Culture

Cinquante films cultes de l'époque soviétique à (re)voir sur YouTube

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2011

Une cinquantaine de longs-métrages de l'époque soviétique sont désormais disponibles sur YouTube : "Le soleil blanc du désert", "Ivan Vassilevitch change de profession"... Cinq nouveaux films seront mis chaque semaine à disposition des internautes.

AFP - Les studios de cinémas russes Mosfilm et Google, via sa plateforme de vidéos YouTube, ont annoncé mercredi avoir mis en ligne gratuitement une cinquantaine des plus grands films soviétiques en version originale sous-titrée.

Mosfilm ajoute dans un communiqué que toutes les semaines cinq films supplémentaires seront mis à disposition sur sa chaîne www.youtube.com/mosfilm.

Plusieurs films cultes sont déjà disponibles: "Le soleil blanc du désert", un western transposé en Asie centrale sur les aventures d'un soldat soviétique; "Ivan Vassilevitch change de profession", une comédie sur un scientifique inventant une machine à remonter le temps; ou encore "L'ironie du destin" une comédie romantique sur les déboires d'un homme saoul le soir du Nouvel an.

"Le but de ce projet est de donner la possibilité au public de regarder légalement des vidéos de qualité et de bloquer l'utilisation illégale de nos films", a indiqué le directeur général de Mosfilm, Karen Chakhnazarov.

"La plupart des films sont mis en ligne avec des sous-titres en langue étrangère pour que le public d'autres pays puisse aussi regarder les films de Mosfilm", a-t-il ajouté dans le communiqué.

A l'époque de l'URSS, Mosfilm était l'un des plus grands studios de cinéma au monde, le pouvoir soviétique considérant le septième art comme un instrument essentiel pour sa propagande dans le pays comme à l'étranger.

Image : capture d'écran sur YouTube.
 

Première publication : 28/04/2011

COMMENTAIRE(S)