Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Afrique

L'explosion à Marrakech est un "acte terroriste", selon le gouvernement

Vidéo par Lise Pressac

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 07/12/2011

Selon une source officielle, au moins 15 personnes ont péri dans l'explosion survenue jeudi à la mi-journée sur la place Jemaâ el-Fna, à Marrakech. "Il s'agit d'un acte terroriste", a déclaré le porte-parole du gouvernement marocain.

Une forte explosion a eu lieu, ce jeudi, en milieu de journée, dans un café-restaurant de la place Jemâa el-Fna, l'une des principales attractions de la vieille ville de Marrakech. Au moins 15 personnes ont trouvé la mort, selon une source officielle citée par l'AFP. Au moins onze étrangers figurent parmi les victimes. Plusieurs dizaines d'autres ont été blessés au moment du drame. Une source gouvernementale française a confié ce vendredi à l'AFP qu'"au moins six Français" sont morts et dix autres ont été blessés dans l'explosion.

"On sortait des souks de Marrakech et on se dirigeait vers la place Jemaâ el-Fna quand on a entendu une énorme explosion", témoigne Joséphine, une touriste française qui se trouvait avec des proches non loin du café lors de l’explosion. "Une colonne de fumée grise s’échappait vers le ciel. On s’est alors rapproché du restaurant au milieu de la foule paniquée, et on a vu que le premier étage était complètement détruit", poursuit-elle, apparemment sous le choc, jointe au téléphone par FRANCE 24.

L'explosion a détruit la façade du café et dispersé les tables et les chaises de la terrasse aux abords de l'établissement. Un important dispositif policier a aussitôt été mis en place pour évacuer les victimes et tenir les badauds à distance. L'établissement concerné, le café-restaurant Argana, est un lieu très fréquenté par la clientèle touristique tout au long de l'année.

La piste kamikaze

"Il s'agit d'un acte terroriste, un acte criminel délibéré", a déclaré dans la soirée Khalid Naciri, porte-parole du gouvernement. Selon lui, "le Maroc est confronté aux mêmes menaces qu'en mai 2003 et il y fera face avec la diligence et volontarisme".

À l’heure actuelle, les autorités prennent au sérieux l'hypothèse d'un acte kamikaze, a indiqué un responsable de la préfecture de la ville. "Selon les informations que j'ai, il pourrait s'agir d'un acte perpétré par un kamikaze", a déclaré ce responsable. "Nous avons trouvé des clous dans l'un des corps", a-t-il indiqué, suggérant que la bombe était composée d'explosifs et de morceaux d'acier. Le ministre marocain de l'Intérieur s'est quant à lui refusé à confirmer la thèse d'un attentat-kamikaze : "Je ne peux pas dire s'il s'agit d'un kamikaze", a-t-il déclaré à l'AFP.

Selon un témoin présent dans la café Argana cité par l'AFP, "un individu est rentré au café. Il a commandé un jus d'orange et quelques minutes plus tard, il s'est fait exploser". Mais des radios locales marocaines, qui citent un autre témoin, donnent une autre version des faits : l'auteur de l'attentat aurait déposé une valise et aurait quitté immédiatement le café, ce qui n'accrédite pas la thèse de l'attentat perpétré par un kamikaze.

Il s'agirait des violences les plus meurtrières au Maroc depuis les attentats de Casablanca menés par des extrémistes islamistes, le 16 mai 2003. 45 personnes, dont 12 kamikazes, avaient alors péri. L'économie du royaume d'Afrique du Nord, qui compte 32 millions d'habitants, dépend étroitement du tourisme.

La "consternation" de l'Élysée

Dans un communiqué publié jeudi dans la soirée, le président de la République française, Nicolas Sarkozy, a condamné cet "attentat terroriste" — "un acte odieux, cruel et lâche qui a fait de très nombreuses victimes parmi lesquelles des Français", a-t-il dit.

Le parquet de Paris a par ailleurs ouvert une enquête préliminaire de police, procédure habituelle pour un attentat à l'étranger quand des Français sont touchés. La procédure a été confiée à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) et à la Direction centrale du renseignement intérieur. Pour le moment, une source gouvernementale française indique que six ressortissants français font partie des personnes mortellement touchées et que dix autre ont été blessés.


(Photo principale postée sur Twitter par @hansderidder).

Localisez le café Argana sur la place Jamaâ el-Fna à Marrakech
Source : Google maps.


Première publication : 28/04/2011

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Premières photos de l’explosion survenue sur la place Jemaâ el-Fna

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)