Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : des dizaines de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

EUROPE

L'ambassadeur de Syrie rayé de la liste des invités au mariage princier

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2011

À la veille du mariage entre le prince William et Kate Middleton, le ministre britannique des Affaires étrangères a annoncé que l'ambassadeur de Syrie avait été retiré de la liste des invités, en raison des agissements récents du régime de Damas.

AFP - Le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a annoncé jeudi le retrait de l'invitation de l'ambassadeur de Syrie au mariage du prince William et de Kate Middleton, la jugeant "inacceptable" après la répression des manifestations dans le pays.

"A la lumière des agressions perpétrées cette semaine contre les civils par les forces de sécurité syriennes, que nous avons condamnées, le ministre des Affaires étrangères a décidé que la présence de l'ambassadeur syrien au mariage princier serait inacceptable et qu'il ne devrait pas y prendre part", a indiqué le Foreign Office dans un communiqué.

Interrogés par l'AFP, les services royaux ont indiqué qu'ils "partageaient" cette opinion.

L'invitation lancée à l'ambassadeur de Syrie avait suscité une vive polémique au Royaume-Uni, après la répression violente des manifestations en Syrie contre le régime du président Bachar al-Assad. Depuis leur début le 15 mars, au moins 453 personnes ont été tuées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Le palais de Buckingham, chargé des invitations avec le Foreign Office, avait souligné que l'ensemble des représentants des pays avec lesquels Londres a des "relations diplomatiques normales" comptaient parmi les 1.900 invités au mariage princier. Cela expliquait pourquoi la Libye n'était pas invitée, le Royaume-Uni y menant des opérations militaires.

Mais la présence du diplomate syrien au mariage princier de vendredi était devenue d'autant plus incongrue qu'il avait été convoqué mardi au ministère des Affaires étrangères pour s'entendre dire que Londres jugeait "inacceptable" l'utilisation de la force par le gouvernement contre les manifestants.

Cette convocation avait été effectuée dans le cadre d'une action conjointe de plusieurs pays européens avec notamment la France, l'Italie et l'Allemagne.

 

Première publication : 28/04/2011

  • ROYAUME-UNI - ANALYSE

    Un mariage princier qui tombe à pic pour la famille royale

    En savoir plus

  • SYRIE

    La communauté internationale accroît la pression sur le régime

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les Britanniques sont-ils toujours royalistes ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)