Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Amériques

Les violentes tempêtes dans le sud-est du pays font plus de 220 morts

Vidéo par Kéthévane GORJESTANI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/04/2011

Les tornades qui dévastent depuis plusieurs jours les États du sud-est du pays auraient fait plus de 220 morts, selon l'AFP. Ces tempêtes pourraient être la catastrophe naturelle la plus meurtrière depuis l'ouragan Katrina en 2005.

AFP - De violentes tornades et des inondations déclenchées par les tempêtes qui balaient depuis plusieurs jours le sud des Etats-Unis ont fait plus de 220 morts, selon un décompte établi jeudi par l'AFP, laissant dans leur sillage un paysage de ruines et de désolation.
              
Dans le seul Etat de l'Alabama (sud), au moins 131 personnes ont été tuées mercredi, a indiqué le gouverneur de l'Etat, Robert Bentley.
              
Les médias américains diffusaient jeudi des images d'habitants de cet Etat contemplant, stupéfaits, leurs quartiers entièrement dévastés par le passage de la tempête.
              
Devant l'ampleur des dégâts, le gouverneur a décrété l'état de "catastrophe majeure", craignant que le nombre de victimes n'augmente encore.
              
Le président Barack Obama a ordonné mercredi soir que le gouvernement "agisse rapidement" pour porter secours à l'Alabama, où entre un demi-million et un million de personnes étaient privés d'électricité.
              
"Nos pensées vont vers tous ceux touchés par cette catastrophe", a ajouté M. Obama.
              
Ces tempêtes pourraient être la catastrophe naturelle la plus meurtrière aux Etats-Unis depuis le passage de l'ouragan Katrina en 2005 (1.500 morts) et les tornades d'avril 1974 (310 morts), selon le site Accuweather.com.
              
L'état d'urgence a été déclaré jusqu'à présent en Arkansas (11 morts), Kentucky, Mississippi (32 morts), Missouri (3 morts), Tennessee (30 morts) et Oklahoma.
              
Au total, le bilan des tempêtes était de 227 morts jeudi vers 15H00 GMT, selon un décompte de l'AFP.
              
Près de 300 tornades ont été enregistrées depuis le début des tempêtes vendredi dernier, dont 130 mercredi, selon la Météorologie nationale (NWS). Une brève accalmie est attendue jeudi ou vendredi, avant l'arrivée d'un nouveau système orageux samedi.
              
D'un bout à l'autre du quart sud-est des Etats-Unis, des équipes de secours tentaient de déblayer les décombres laissés par les tornades.
              
"Des pâtés de maisons entiers ont été anéantis", a indiqué sur CNN le maire de Tuscaloosa (Alabama). "Il y a certains endroits de la ville que je n'arrive même plus à reconnaître".
              
A Birmingham (Alabama), des maisons ont été emportées par les tornades et retrouvées parfois à 80 km de distance.
              
Autre inquiétude dans cet Etat: la centrale nucléaire de Browns Ferry a été placée sous surveillance après une coupure d'électricité.
              
Des centaines de personnes ont été évacuées dans le Missouri (centre) après la rupture de digues, en particulier celles de la Black River à Poplar Bluff.
              
Les images de télévision montraient des équipes de secours bravant des rivières en furie pour aller délivrer des personnes bloquées par les eaux.
              
"Mon Dieu, notre ville est en pièces!", s'est exclamé Tim Holt, réceptionniste d'un hôtel de Ringgold, en Géorgie, qui s'est réfugié dans sa salle de bain avec sa femme et sa fille alors que grondait la tempête.
              
La Croix Rouge américaine a indiqué que 2.700 personnes avaient passé la nuit de mercredi à jeudi dans des refuges dans 12 Etats.
              
Ces intempéries interviennent après un début de printemps très pluvieux et un hiver marqué par de fortes chutes de neige qui ont engorgé les rivières et saturé les sols. "Cela produit des inondations importantes voire record", a expliqué Jim Keeney, un responsable de la NWS.
              
Mi-avril, une tempête avait déjà fait 44 morts dans le sud-est des Etats-Unis.
              
Perturbations limitées dans le temps, les tornades ont une durée de vie de quelques minutes à une demi-heure, mais leur intensité, avec des vents pouvant dépasser les 150 à 200 km/h, peut se révéler dévastatrice.

 

Première publication : 28/04/2011

COMMENTAIRE(S)