Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Le Hamas affirme qu’il n’a pas d’informations sur le soldat israélien porté disparu

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Economie

Des pirates tentent de rentabiliser l'attaque sur le réseau de la Playstation

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 29/04/2011

Des pirates assurent détenir 2,2 millions de numéros de cartes de crédits d’utilisateurs du réseau de la Playstation. Ils seraient prêts à vendre le tout pour 100 000 dollars. Sony, de son côté, dément avoir perdu des données non cryptées.

Les données bancaires de 2,2 millions d’utilisateurs des services en ligne de Sony seraient actuellement en vente sur la Toile. Des messages sur plusieurs forums spécialisés proposent les codes, cryptogrammes de sécurités et noms des propriétaires des cartes de crédit à des tarifs allant jusqu’à 100 000 dollars, ont pu constater jeudi des experts en sécurité cités par le New York Times. Impossible, ensuite, de savoir si les personnes à l'origine de ces offres détiennent réellment ces informations.

Ces mises en vente arrivent deux jours après que Sony a reconnu avoir été victime d’une gigantesque attaque informatique. Un ou plusieurs pirates ont pu infiltrer entre le 17 et le 19 avril le réseau de la Playstation ("Playstation Network ou PSN") et voler les données personnelles (noms, identifiants, adresses) de 77 millions de joueurs.

Sony se défend néanmoins en expliquant que ses équipes n'avaient à l’époque pas mis les données bancaires dans le même sac que le reste des informations personnelles. Le groupe continue d'ailleurs à émettre des doutes sur la véracité de ce vol susceptible de rapporter gros aux pirates. Il précise que les données bancaires étaient toutes "cryptées" et donc inutilisables. Il ajoute également que les cryptogrammes de sécurité, généralement nécessaires pour les transactions en ligne, ne sont pas stockés sur le réseau.

Les pirates aussi doivent soigner leur crédibilité

Une thèse mise à mal par certains spécialistes informatiques. Les pirates auraient, en fait, pu accéder à la base de données générales du groupe Sony et pas seulement à celle du réseau de la Playstation. "Ainsi, ils ont pu récupérer les données bancaires non cryptées", raconte au New York Times Mathew Solnick, un consultant en sécurité américain. "Si Sony a en plus menti en disant que les cryptogrammes ne sont stockés nulle part, ce serait une catastrophe en terme d’image", assure à FRANCE 24 Guillaume Lovet, expert en cybercriminalité pour la société de sécurité informatique Fortinet.

"Les offres ont été postées sur de forums connus pour ce genre de transactions", remarque Guillaume Lovet. Il existe, en effet, tout un marché noir – estimé à près de 7 milliards de dollars par an - sur le Web. Acheteurs et vendeurs se rencontrent virtuellement sur ces forums pour discuter des transactions. Et dans ce monde, la confiance est importante. "Ces pirates n’ont aucun intérêt à mentir sur des forums aussi spécialisés sinon ils perdraient immédiatement toute crédibilité", souligne à FRANCE 24 Laurent Heslaut, responsable sécurité des réseaux pour la société américaine Symantec.

"Ironiquement, on commence à voir des messages inquiets de pirates qui craignent que cet afflux massif de données bancaires ne fassent baisser les prix", note Laurent Heslaut. Ce marché des données volées n’échappe pas aux bonnes vieilles règles de l’offre et de la demande.

Première publication : 29/04/2011

  • JEUX VIDÉO

    Hold-up sur les données de 77 millions d'utilisateurs du réseau de la Playstation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)