Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le leader des indépendantistes écossais Alex Salmond reconnaît la défaite

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Conseil des droits de l'homme convoqué à la demande de Washington

Vidéo par Alice DARFEUILLE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/04/2011

Alors qu'une nouvelle journée de manifestations est prévue ce vendredi, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU se réunit à Genève à la demande des États-Unis. Une résolution condamnant la répression menée par Damas pourrait être soumise.

AFP - Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU se réunit vendredi pour une session extraordinaire sur la Syrie, à la demande des Etats-Unis qui souhaitent qu'une résolution sur les violences commises lors de la répression soit adoptée.

Cette réunion spéciale des 47 Etats membres de l'organisation basée à Genève a été convoquée mercredi par les Etats-Unis. Quinze autres pays ont signé la demande de session, dont la France, l'Angleterre, l'Espagne, le Japon, la Pologne, la Suisse, le Mexique, la Zambie et le Sénégal.

Cette session intervient alors que le Conseil de sécurité n'est pas parvenu mercredi à se mettre d'accord sur une déclaration pour condamner la répression en Syrie et que les représentants des 27 pays de l'Union européenne (UE) doivent se réunir vendredi à Bruxelles pour discuter d'éventuelles sanctions contre Damas.

La session du Conseil doit démarrer à 11H00 (09H00).

"Nous attendons des membres du Conseil des droits de l'homme qu'ils appellent le gouvernement de Syrie à assumer sa responsabilité de protéger sa population et de stopper ces attaques", a relevé l'ambassadrice américaine auprès du Conseil, Eileen Donahoe.

"La communauté internationale a été choquée par les centaines de civils tués dans le cadre des manifestations politiques pacifiques la semaine dernière", a-t-elle ajouté.

La répression des manifestations hostiles au régime du président syrien Bachar el-Assad en Syrie a fait au moins 107 morts entre vendredi et dimanche, selon le Haut-commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, qui a demandé l'ouverture d'une enquête sur ces événements.

L'ONU a communiqué aux médias un premier projet de résolution établi par les pays qui ont demandé la tenue de la session, demandant "l'envoi urgent d'une commission d'enquête indépendante et internationale pour enquêter sur les violations présumées des droits de l'homme en Syrie".

Le Conseil des droits de l'homme se réunit rarement en sessions extraordinaires mais celles-ci aboutissent en général à l'adoption d'une résolution commune, comme le 25 février concernant la Libye.

Pour les ONG, cette attention portée sur la Syrie risque de mettre à mal la récente candidature syrienne au Conseil des droits de l'homme.

Début mars, Damas a en effet officiellement lancé sa candidature à l'un des sièges disponibles au sein du Conseil des droits de l'homme, installé à Genève et composé de 47 membres.

Première publication : 29/04/2011

  • SYRIE

    Moscou et Pékin bloquent l'adoption d'un texte par le Conseil de sécurité de l'ONU

    En savoir plus

  • SYRIE

    Vague de démissions au parti Baas

    En savoir plus

  • SYRIE

    "L’Iran ne laissera jamais le régime s’effondrer"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)