Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Amériques

Les tornades les plus meurtrières depuis les années 1930

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/04/2011

Le bilan humain ne cesse de s'alourdir après le passage des tornades qui ont frappé le sud des États-Unis. Au moins 324 personnes ont été tuées ces derniers jours. En visite en Alabama vendredi, Barack Obama a annoncé une aide fédérale d'urgence.

AFP - Les tornades qui ont frappé le Sud des Etats-Unis ces derniers jours ont tué 324 personnes, du jamais vu depuis 80 ans, et transformé des régions entières en champs de ruines, où le président Barack Obama s'est rendu vendredi.

L'Alabama est l'Etat qui a payé le plus lourd tribut à la série de tornades, avec 228 morts, selon des chiffres communiqués par les autorités locales. Dans le Tennessee, 34 personnes sont mortes, 34 dans le Mississippi, 15 en Géorgie, huit dans l'Arkansas et cinq en Virginie.

Il faut remonter à 1932, avec la mort de 332 personnes, pour trouver un bilan semblable aux Etats-Unis.

Les dégâts pourraient coûter entre 2 à 5 milliards de dollars aux assurances, selon une première estimation transmise vendredi par la société Eqecat.

Vendredi, Barack Obama était en Alabama pour y rencontrer des habitants et constater les dégâts.

"Je dois dire que je n'ai jamais vu une telle dévastation", a affirmé M. Obama, en visite à Tuscaloosa, une ville de 90.000 habitants dans l'ouest de l'Alabama, où certains quartiers ont été quasiment rayés de la carte.

"Cela nous brise le coeur, nous venons juste de parler à des habitants qui ont eu la chance de s'en sortir vivants mais qui ont tout perdu", a remarqué M. Obama lors d'un court point de presse.

"Nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider à reconstruire", a-t-il promis, face au gouverneur de l'Alabama Robert Bentley.

L'Alabama compte aussi plus de 1.700 blessés et près d'un million de personnes privées d'électricité, et Tuscaloosa fait partie des zones les plus touchées.

"Je n'aurais jamais imaginé qu'une tornade puisse occasionner une telle destruction dans une ville", confie à l'AFP Rose Livingston, tandis que ses enfants chargent dans sa voiture les cartons de chips, de canettes de soda, de bouteilles de vin et de surgelés qu'elle a réussi à sauver de son petit commerce alimentaire, dévasté par la tempête.

Comme elle, Thomas Higgins craint les pillages et installe des panneaux de bois pour remplacer tout un pan de mur de sa maison, détruit en quelques secondes.

"Il faut que j'arrive à fermer la maison d'une manière ou d'une autre. J'ai beaucoup de belles choses et d'objets de valeur à l'intérieur et je veux les protéger. Tout le monde sait ce qui se passe la nuit dans ces cas-là si on ne prend pas soin de sa maison", dit-il.

Beaucoup, comme cet habitant de Tuscaloosa, se souviennent des scènes de pillage qui avaient suivi le passage de l'ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans en 2005. "N'approchez pas ou je vous tire dessus", a-t-il écrit sur une pancarte près de sa maison.

Le gouverneur a promis qu'il renforcerait la sécurité à Tuscaloosa et appelé le gouvernement fédéral à renforcer la présence de la Garde nationale.

Mais certains n'ont plus rien à perdre, à l'instar de Macolee Muhammad, qui vivait à quelque 80 km de là. "Une tornade est arrivée juste au-dessus de ma maison. J'ai essayé de sortir mais le vent secouait si fort la porte de la salle de bains que j'ai dû m'agripper pour rester à l'intérieur", a-t-il raconté sur CNN. "Toutes mes photos sont parties, tout ce que ma mère m'avait donné. Tout s'est envolé, tout. Il ne me reste plus rien".

Les tornades ont été parmi les plus violentes depuis des années aux Etats-Unis: la ville de Smithville, dans le Mississippi, a été balayée par une tornade de catégorie F5, très rarement observée et caractérisée par des vents allant jusqu'à 330 kmh.

Le record du plus grand nombre de tornades enregistrées au cours d'une période de 24 heures remontait jusqu'ici à 1974, avec 148. Mais plus de 160 ont été décomptées mercredi, sans que ce chiffre n'ait pour l'instant été confirmé.

Si le bilan des morts de cette semaine continue de s'alourdir, il pourrait finalement n'être dépassé aux Etats-Unis que par celui de la tornade géante de 1925, qui avait fait 747 morts.
 

Première publication : 30/04/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Obama visite les sinistrés d'Alabama, l'État le plus touché par les tornades

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les tempêtes ont déjà tué plus de 300 personnes dans le sud du pays

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    En trois jours, une tempête a ôté la vie à plus de 45 personnes dans le Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)