Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les experts s'interrogent sur l’avenir d’Al-Qaïda

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/05/2011

L’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden suscite nombre d'hypothèses sur l'avenir de la mouvance terroriste. Géostratèges, journalistes, chercheurs, et spécialistes du renseignement s'interrogent sur les conséquences de cet évènement.

“C’est un extraordinaire succès pour les Américains, mais la situation est peu claire”, selon Gérard Chaliand, géostratège, spécialiste des guerres irrégulières, invité sur le plateau de FRANCE 24. “Je pensais que Ben Laden était mort depuis longtemps. C’est une excellente surprise”, a-t-il expliqué.

Selon les déclarations américaines, Oussama Ben Laden a été tué à Abbottabad, non loin de la capitale pakistanaise. Une localisation qui n'étonne guère Gérard Chaliand, car “les Pakistanais n’ont pas cessé d’avoir une attitude ambigüe. Ils n’avaient visiblement pas les mêmes intérêts que les Américains. La grande question, c’est le rôle qu'ils ont joué”.

  • Comment peuvent réagir les Pakistanais ?

Cedric Molle-Laurençon, journaliste à FRANCE 24 qui a travaillé au Pakistan, s’interroge quant à lui sur la façon dont les Pakistanais ressentent cette opération des forces spéciales américaines au coeur de leur pays. “Les Pakistanais vivent de moins en moins bien les frappes des drones sur leur territoire. Alors vous imaginez comment la rue pakistanaise va vivre cette action d’un commando américain à quelques kilomètres de la capitale !”

Personne ne connaît les raisons exactes de la présence de l’homme le plus recherché au monde dans cette grande maison que les Américains avaient repéré depuis plusieurs mois. Mais selon Roland Jacquard, président de l’Observatoire international du terrorisme, Ben Laden s’était rapproché d’Islamabad pour des problèmes de santé et régler des tensions avec ses adjoints.

  • Al-Qaïda peut-elle survivre à la mort de son chef ? 

Les experts interrogés sur FRANCE 24 sont très partagés sur l’avenir de la nébuleuse Al-Qaïda. Pour Roland Jacquard, “une idéologie survit à son chef. Al-Qaïda a dans ses rangs des personnages aussi importants que Ben Laden comme Ayman Al-Zawahiri”. Ce chercheur estime cependant probable une guerre de succession. Yves Bonnet, l’ancien directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST), confirme l'hypothèse d'une survie de la nébuleuse terroriste : “Il est évident que cette organisation va continuer à exister et à nuire. Mais nul n’aura le charisme de Ben Laden. C’est une perte irremplaçable pour l’image d’Al Qaïda.”

  • Que peut-il arriver pour les otages ?

Gerard Longuet, ministre français de la Défense, a déclaré sur RTL lundi matin que la mort d'Oussama Ben Laden était "un événement considérable pour le monde entier", précisant encore que cette information pouvait jouer "positivement" sur le sort des journalistes français otages en Afghanistan."

Sur le plateau de FRANCE 24, les experts se montrent plus prudents. L'ancien responsable politique Yves Bonnet tempère en affirmant que Ben Laden n’exerçait “aucun contrôle” sur Al-Qaïda au Magreb Islamique (Aqmi). Même analyse de Fahrad Khosrokhavar, directeur d’études à l’EHESS et chercheur au CADIS, selon qui “cela peut ouvrir des portes mais Ben Laden ne dirigeait plus grand chose.”

  • Qu'en est-il du risque de représailles ?

Les experts interrogés par FRANCE 24 n'excluent pas spectre d’éventuelles représailles terroristes sans pour autant l'estimer nécessaire. Pour Mohamed Sifaoui, écrivain spécialiste de l’islamisme : “On peut s’attendre à des représailles, mais une opération de type 11-Septembre est inenvisageable à court terme.”

“Dans l’ensemble, Al-Qaïda laissera dans l’histoire la même marque que les anarchistes, c’est à dire une note de bas de page”, estime Gérard Chaliand. 
 

Première publication : 02/05/2011

  • TERRORISME

    La France devrait maintenir son niveau de sécurité après le décès de Ben Laden

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Emballement médiatique autour d’une fausse image du cadavre de Ben Laden

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Al-Qaïda, plus de 20 ans au service du djihad

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)