Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Sports

Face au Barça, le Real veut croire au miracle

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 02/05/2011

Surclassé par le FC Barcelone à Madrid (0-2), le Real est contraint à l’exploit, mardi, en demi-finale retour de la Ligue des Champions, s’il veut se qualifier pour la finale de la compétition. Les polémiques autour du match, elles, se multiplient.

Au soir de la défaite du Real Madrid face au Barça (0-2), en demi-finale aller de la Ligue des Champions, les dérapages de l’entraîneur madrilène José Mourinho avaient presque fait oublier le résultat extrêmement favorable obtenu par les Catalans.

Six jours après, les deux clubs se retrouvent pourtant pour l’acte IV de la série de "clásicos" entamée le 17 avril dernier. Cette fois, l’avantage pris par les hommes de Pep Guardiola à l’aller (avec deux buts marqués à l’extérieur) devrait changer la donne.

Le Real, apathique lors du premier match, devra cette fois montrer des dispositions offensives plus affirmées car même en cas de défaite par un but d’écart, les Blaugrana valideraient leur billet pour la finale de la Ligue des Champions.

Pas de répit depuis une semaine

Depuis mercredi et la série de passes d’arme entre le Real et le Barça (dépôts de plaintes auprès de l’UEFA, déclarations fracassantes,…), le ton n’a cessé de monter. Les journaux des deux camps ont multiplié les articles polémiques, emboîtant le pas des deux clubs.

Le choix de l’arbitre belge De Bleeckere, qui avait été cité mercredi par José Mourinho comme l’un de ceux qui avaient favorisé le Barça par le passé, a ravivé les débats.

Pour les Madrilènes, De Bleeckere est l’arbitre qui avait décidé de l’expulsion de Motta (qui jouait à l'Inter Milan, dirigé à l’époque par Mourinho) lors de la demi-finale retour de l’édition de la Ligue des Champions 2010.

Côté catalan, le choix de l’UEFA fait aussi grincer des dents. Dans ses colonnes, le quotidien pro-Barça "El Mundo Deportivo" rappelle que De Bleeckere avait, au cours de ce même match, annulé un but de Bojan pour une main litigieuse de Touré.

Une montagne à gravir

Si le combat fait toujours rage en dehors du terrain, le Real Madrid devra prouver qu’il est aussi apte à apporter des réponses sur le rectangle vert. Et la tâche s’annonce ardue, d’autant que Mourinho devra composer sans Sergio Ramos et Pepe.

Le technicien portugais, après son expulsion la semaine passée, sera également privé de banc et devra laisser les clés à son adjoint Aitor Karanka. Côté catalan, l’équation sera plus simple.

Le Barça, orphelin d’Iniesta à l’aller, devrait retrouver son métronome, mais sera en revanche obligé de composer sans Milito. Le côté gauche de la défense, lui, reste sinistré avec les forfaits d’Abidal et d’Adriano. Maxwell, toujours convalescent, pourrait néanmoins retrouver sa place s’il est jugé apte par le staff.

Le week-end dernier, les deux rivaux historiques du football espagnol ont laissé une bonne moitié de leur effectif au repos. Et ils ont tous les deux perdus des points en cours de route. À domicile, le Real Madrid a plié face à Saragosse (2-3) et la Sociedad, qui recevait Barcelone, a soigné l’accueil du champion en titre (2-1).

Deux accrocs presque anecdotiques au regard de l’enjeu de ce mardi. Le vainqueur de la double confrontation validera son billet pour la finale de la Ligue des Champions, le 28 mai prochain.

Première publication : 02/05/2011

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Grâce à Messi, le Barça fait un grand pas vers la finale

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le "tout-faux" de José Mourinho

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Face au Real, le Barça veut reprendre la main sur la série des "clásicos"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)