Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Amériques

Oussama Ben Laden est mort

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2011

Après dix ans de traque, les services secrets américains ont abattu l'auteur des attentats du 11-Septembre, Oussama Ben Laden, dimanche au Pakistan. "Justice est faite", a déclaré le président des États-Unis, Barack Obama, en annonçant la nouvelle.

Suivez l'édition spéciale de FRANCE 24 sur notre page Facebook.

AFP - Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé dimanche soir que le chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, avait été tué au Pakistan par les services spéciaux américains, mettant fin à une longue traque de l'auteur des attentats du 11 septembre 2001.
              
"Ce soir, je suis en mesure d'annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama Ben Laden, le dirigeant d'Al-Qaïda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents", a déclaré M. Obama lors d'une allocution solennelle à la Maison Blanche.
              
M. Obama a précisé que le chef d'Al-Qaïda avait été tué "aujourd'hui" lors d'un échange de tirs dans une résidence où la présence de Ben Laden avait été évoquée en août dernier.
              
Aucun Américain n'a été blessé dans l'opération, a indiqué M. Obama, ajoutant que les Etats-Unis étaient en possession du corps de leur ennemi.
              
Avant même l'annonce présidentielle, la nouvelle avait été confirmée à l'AFP par un haut responsable américain sous couvert de l'anonymat et s'était répandue comme une traînée de poudre dans le pays.
              
Très vite, des centaines, puis des milliers de personnes se sont rassemblées devant la Maison Blanche dans une ambiance de fête.
              
"Je n'ai jamais ressenti pareille émotion", confiait John Kelley, un étudiant de 19 ans. "C'est quelque chose que nous avons attendu si longtemps", ajoutait le jeune homme, racontant avoir eu "les jambes en coton" en entendant la nouvelle. "J'ai appelé tout de suite un ami dont le frère est mort le 11-Septembre", a-t-il raconté.
              
La Maison Blanche avait auparavant annoncé que M. Obama devait s'adresser à la nation, sans dire quel serait le sujet de cette intervention, particulièrement inhabituelle un dimanche en fin de soirée.
              
Cette annonce intervient près de dix ans après les attentats du 11 septembre 2001, qui avaient fait plus de 3.000 morts à New York et Washington.
              
Malgré une chasse à l'homme de grande ampleur menée par les forces américaines, en particulier dans les zones frontalières entre l'Afghanistan et le Pakistan, Ben Laden avait réussi à échapper aux recherches.
              
Un responsable des services de renseignement pakistanais a confirmé lundi à l'AFP qu'Oussama Ben Laden avait été tué lors d'une "opération très sensible", sans pouvoir expliquer ou fournir plus de détails dans l'immédiat.
              
"Oui, je peux vous confirmer qu'il a été tué", a déclaré à l'AFP ce responsable sous couvert de l'anonymat.
              
Il n'a pas donné de détails dans l'immédiat sur le lieu ou la manière dont le chef d'Al Qaïda avait été tué.
              
Interrogé sur l'éventuelle participation des services de renseignement pakistanais dans l'opération, il a juste indiqué: "C'était une opération de nature très sensible en matière de renseignement".


 

Première publication : 02/05/2011

  • JUSTICE

    La peine de l'ex-cuisinier d'Oussama Ben Laden rapportée à 2 ans de prison

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Paris répond avec fermeté aux menaces d'Oussama Ben Laden

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Ben Laden conditionne le sort des otages au retrait des forces françaises

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)