Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bal des vampires" : Roman Polanski sort les crocs !

En savoir plus

FOCUS

Le Caire surveille de près les islamistes radicaux tentés par l'EI

En savoir plus

Amériques

Les stades s’embrasent à l’annonce de la mort de Ben Laden

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 02/05/2011

Il n’est pas encore minuit sur la côte Est quand l’Amérique apprend le décès d’Oussama Ben Laden. Dans plusieurs enceintes sportives du pays, la réaction est immédiate : au rythme des "U-S-A ! U-S-A !", l'actu prend le pas sur le show.

Il est à peine plus de 23h à Philadelphie. Au Citizens Bank Park, l’antre de l’équipe de baseball des Philadelphia Phillies, les locaux tentent de se défaire d’une accrocheuse équipe des Mets, qui tient un résultat nul 1-1 à la 9e manche.

Mais en ce dimanche 1er mai, le spectacle est ailleurs. Quelques minutes après l’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden par le président américain Barack Obama, le bruit court dans tout le stade.

En quelques secondes, des "U-S-A ! U-S-A !" s’élèvent aux quatre coins du stade. Les fans des Phillies et des Mets célèbrent la nouvelle, ensemble, au mépris de leur historique rivalité. Sur le terrain, les joueurs essaient tant bien que mal de comprendre cet embrasement soudain du public.

Dans la vidéo ci-dessous, l’utilisateur de YouTube "petewynn129" a posté les images de la chaîne sportive américaine ESPN, qui diffusait le match dimanche soir. Un document d’une petite dizaine de minutes qui démontre la rapidité avec laquelle le bruit a couru dans les travées. À la fin de la vidéo, la réalisation s’attarde notamment sur le nombre incroyable de personnes qui, les yeux rivés sur leurs Smartphones, se désintéressent totalement du match.

Dans une autre vidéo, amateur cette fois, "Snicklefritz56", présent au match, partage l’ambiance des gradins avec les internautes. L’annonce de la mort de Ben Laden semble avoir ouvertement pris le pas sur le déroulement du match.

À plus de 2 000 km de New York, dans l’État de Floride, l’engouement est le même. À Tampa Bay, où la WWE enregistre son "Pay-per-view" hebdomadaire, toutes les superstars du catch sont présentes sur le ring.

Le programme est alléchant - le "main event" du soir tout particulièrement. Un "steel cage Triple Threat match" - un combat à trois dans une cage métallique - doit conclure la soirée dans une ambiance de feu.

Mais ce dimanche 1er mai, les fans de catch ont droit à une rallonge. En toute fin de show, dans une aréna qui a déjà largement appris la nouvelle, le catcheur John Cena prend le micro.

Dans cette vidéo amateur postée par "wwecenamark", la superstar emblématique du catch des années 2000 s’adresse à la foule et lui annonce, dans un élan patriotique, la mort de Ben Laden. En quelques secondes, toute la foule va reprendre en cœur le tube de la soirée : "U-S-A ! U-S-A !".

 

 

Première publication : 02/05/2011

  • TERRORISME

    Retour sur les heures qui ont suivi la mort d'Oussama Ben Laden

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Ben Laden, le Saoudien devenu ennemi numéro 1 de l'Amérique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)