Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les Grecs, entre colère et épuisement"

En savoir plus

FOCUS

Bodrum, porte d'entrée clandestine vers l’Union européenne

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tchad : 11 morts lors d'une opération de police contre Boko Haram

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Pierre Nkurunziza à bicyclette

En savoir plus

DÉBAT

Élections au Burundi : un scrutin controversé

En savoir plus

DÉBAT

La lutte antiterroriste, une "guerre de civilisations" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grèce : "Le soleil se lèvera comme d'habitude"

En savoir plus

FOCUS

Ouganda : le combat d'une Française contre le braconnage

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dom La Nena : la corde sensible du Brésil

En savoir plus

EUROPE

La Suisse gèle les avoirs de Ben Ali, Moubarak et Kadhafi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2011

Plus de 800 millions de francs suisses d'avoirs "potentiellement illégaux" appartenant aux anciens présidents tunisien et égyptien Zine Ben Ali et Hosni Moubarak, et au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, ont été gelés par la Suisse.

REUTERS - La Suisse a annoncé lundi avoir gelé des dizaines millions de francs suisses d'avoirs appartenant aux anciens présidents tunisien et égyptien Zine ben
Ali et Hosni Moubarak ainsi qu'au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Selon le ministère suisse des Affaires étrangères, 360 millions de francs suisses d'avoirs potentiellement illégaux liés au n°1 libyen et à son entourage ont été retrouvés.
 
Pour Hosni Moubarak, les fonds sont évalués à 410 millions de francs suisses et à 60 millions pour Ben Ali, a précisé Lars Knuchel, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
 
"Dans le cas de la Libye, cela s'élève à 360 millions de francs suisses. Ces sommes sont gelées en Suisse sur ordre du gouvernement visant des avoirs potentiellement illégaux", a-t-il dit.

 

Première publication : 02/05/2011

  • TUNISIE

    La fortune du clan Trabelsi au cœur de la révolution tunisienne

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Quoi de commun entre la fortune du clan Ben Ali et le système Moubarak ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)