Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : avec "La division d'or", à la conquête de Mossoul

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Demain tout commence" : Omar Sy, allô papa bobo !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bain de sang à Alep"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE toujours au chevet des marchés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fumée tue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Election présidentielle au Ghana : le dépouillement a commencé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

PISA: la France championne des inégalités ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Éducation : zéro pointé pour la France ? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

La Suisse gèle les avoirs de Ben Ali, Moubarak et Kadhafi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2011

Plus de 800 millions de francs suisses d'avoirs "potentiellement illégaux" appartenant aux anciens présidents tunisien et égyptien Zine Ben Ali et Hosni Moubarak, et au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, ont été gelés par la Suisse.

REUTERS - La Suisse a annoncé lundi avoir gelé des dizaines millions de francs suisses d'avoirs appartenant aux anciens présidents tunisien et égyptien Zine ben
Ali et Hosni Moubarak ainsi qu'au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Selon le ministère suisse des Affaires étrangères, 360 millions de francs suisses d'avoirs potentiellement illégaux liés au n°1 libyen et à son entourage ont été retrouvés.
 
Pour Hosni Moubarak, les fonds sont évalués à 410 millions de francs suisses et à 60 millions pour Ben Ali, a précisé Lars Knuchel, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
 
"Dans le cas de la Libye, cela s'élève à 360 millions de francs suisses. Ces sommes sont gelées en Suisse sur ordre du gouvernement visant des avoirs potentiellement illégaux", a-t-il dit.

 

Première publication : 02/05/2011

  • TUNISIE

    La fortune du clan Trabelsi au cœur de la révolution tunisienne

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Quoi de commun entre la fortune du clan Ben Ali et le système Moubarak ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)