Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Real Madrid - Bayern Munich : suivez le match en direct

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

Asie - pacifique

Oussama Ben Laden n'était pas armé lorsqu'il a été tué

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/05/2011

La Maison Blanche a donné une nouvelle version de l'opération américaine au cours de laquelle Oussama Ben Laden a été tué. Le chef d'Al-Qaïda n'était pas armé au moment de l'assaut. Washington hésite à publier les photos de cette attaque.

AFP - Oussama Ben Laden n'était pas armé lorsqu'il a été tué par des commandos américains, a affirmé mardi le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, en présentant une nouvelle version de la mort du chef d'Al-Qaïda, dont la photo de la dépouille est "atroce".

Pendant cette attaque, "il existait une inquiétude sur le fait que Ben Laden s'opposerait à l'opération de capture, et en effet, il a résisté (...) Ben Laden a été tué par balle. Il n'était pas armé", a déclaré M. Carney lors d'un point de presse.



Depuis l'annonce de l'opération menée dans la nuit de dimanche à lundi dans sa résidence à Abbottabad, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la capitale pakistanaise, les détails sur les circonstances de la mort d'Oussama Ben Laden ont fluctué.

Lundi, le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, avait indiqué que Ben Laden s'était servi d'une femme comme bouclier humain.

Les commandos ont trouvé "Ben Laden et sa famille (qui) se trouvaient aux deuxième et troisième étages du bâtiment", a relaté Jay Carney.

"Dans la pièce il y avait une femme avec Ben Laden, l'épouse de Ben Laden, qui s'est précipitée sur les assaillants américains. Elle a reçu une balle dans la jambe, mais elle n'a pas été tuée", a ajouté le porte-parole.

Réactions des Pakistanais à l'annonce de la mort de Ben Laden
Deux autres familles, celle de l'émissaire de Ben Laden et celle de son frère, habitaient également dans la résidence: "la première au premier étage du bâtiment où habitait la famille Ben Laden et l'autre dans un second bâtiment", qui se trouvait dans l'enceinte de la résidence, selon M. Carney.

Deux hélicoptères se sont posés avec deux équipes de commandos. L'une d'elles est intervenue dans le bâtiment principal, remontant vers le troisième étage, l'autre se chargeant de l'autre bâtiment.

"L'équipe a parcouru la résidence de façon méthodique, pièce par pièce au cours d'une opération qui a duré près de 40 minutes", a affirmé M. Carney, selon qui des échanges de coups de feu ont eu lieu tout au long de l'intervention.

Interrogé sur l'éventuelle décision de rendre publiques des photos du cadavre d'Oussama Ben Laden, le porte-parole de la Maison Blanche a répondu: "Je serai franc, la publication de photos d'Oussama ben Laden après cette fusillade est sensible, et nous évaluons la nécessité de le faire".

La question est de savoir si une telle publication "sert ou dessert nos intérêts, pas seulement ici mais dans le monde entier", a-t-il expliqué.
Al-Qaïda dans le monde


"On peut dire que c'est une photo atroce", a-t-il jugé, refusant de dire s'il l'avait vue.

Les Etats-Unis n'avaient pas prévenu les autorités pakistanaises de l'opération contre Oussama Ben Laden. Le directeur de la CIA, Leon Panetta, a expliqué lundi que les Pakistanais "auraient pu alerter" Ben Laden.

Le porte-parole de la Maison Blanche a reconnu que les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan étaient "compliquées mais importantes".

"Nous travaillons très dur à ces relations, ce sont des relations importantes et compliquées qui ont été mises à l'épreuve de multiples façons au cours des années, et même cette année", a-t-il plaidé.

Alors que le Congrès réfléchit à la suppression de l'aide financière américaine massive à cet allié difficile, le département d'Etat a souligné que cette aide avait "payé des dividendes, et continuera(it) de payer des dividendes".

"Cette assistance est à la fois dans l'intérêt à long terme du Pakistan et dans l'intérêt national de la sécurité des Etats-Unis", a insisté le porte-parole Mark Toner, évoquant "une coopération vitale".

Première publication : 03/05/2011

  • LIVEBLOGGING

    Retour sur les heures qui ont suivi l'assaut américain contre Ben Laden

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La CIA n'a pas prévenu la Pakistan de l'opération visant Ben Laden pour éviter des fuites

    En savoir plus

  • TERRORISME

    La plupart des pays restent sur leurs gardes après la mort de Ben Laden

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)