Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le duo Pouyanné-Desmaret aux manettes de Total

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'EI : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak, mais à quel prix ?

En savoir plus

DÉBAT

Migrants illégaux : l'impasse à Calais, dans le nord de la France

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile mexicaine réclame la démission du président

En savoir plus

FOCUS

Mines d'uranium en Inde : les populations sacrifiées de Jadugoda

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux jardins d'idées

En savoir plus

Sports

Le FC Barcelone de Messi, premier qualifié pour la finale

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 04/05/2011

Au terme d’un match engagé, le FC Barcelone, accroché par le Real Madrid (1-1), s'est qualifié pour la finale de la Ligue des Champions à la faveur de sa victoire 2-0 aller. Les Blaugranas rencontreront le vainqueur de Manchester - Schalke.

Après le pugilat auquel s’étaient livrés le Real Madrid et le Barça en demi-finale aller de la Ligue des Champions, l’enjeu était double, ce mardi, au Camp Nou.

Pour les deux clubs, il était certes question de valider un précieux ticket pour la finale de la Ligue des Champions, le 28 mai prochain, mais aussi de reconquérir un public déçu par le non-match de la semaine passée.

À ce petit jeu, le Real, bien que malmené durant toute la partie, a au moins regagné son honneur. Sur le terrain, les Merengues n’ont pas convaincu mais ils ont montré des intentions louables.

En face, le Barça n’a pas eu à forcer son talent pour décrocher son billet pour la finale. Les Catalans, bien supérieurs à leurs homologues, ont dominé les débats et ont logiquement ouvert le score en début de seconde période.

Casillas maintient le Real à flot

Il aura tout de même fallu attendre près d’une heure pour que les hommes de Pep Guardiola concrétisent leur domination. Une latence en grande partie due à l’excellente performance du gardien madrilène Iker Casillas.

Sollicité d’abord par Busquets (21e), Messi, une nouvelle fois virevoltant (31e, 33e, 37e), et Villa (34e), le portier titulaire de la sélection espagnole multipliait les interventions de classe mondiale. Et préservait de fait les espoirs de qualification de ses coéquipiers jusqu’à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Madrilènes revenaient avec de meilleures dispositions. À la 47e minute, Cristiano Ronaldo servait Higuain dans l’axe. L’Argentin, contre le cours du jeu, trouvait les filets de Victor Valdes, mais voyait son but refusé par l’arbitre M. De Bleeckere pour une faute préalable de Ronaldo.

Une décision sévère que ne manqueront probablement pas de critiquer les médias madrilènes.

Le Barça tout en maîtrise

Dans la foulée, comme un symbole, le Barça appuyait sur l’accélérateur et l’effort collectif n’allait pas tarder à payer. Idéalement servi dans l’axe par Iniesta, Pedro se retrouvait à l’entrée de la surface et parvenait enfin à catapulter le cuir, d’un plat du pied gauche, dans les buts madrilènes (63e).

Le Real, après une période creuse consécutive au but catalan, allait finalement réagir dix minutes plus tard. Une frappe limpide de Di Maria, échappé sur le côté gauche, trouvait le poteau de Valdes, avant d’être récupérée par Marcelo. Le Brésilien, idéalement placé, remettait les deux équipes à égalité (73e).

Une réaction d’orgueil surtout symbolique, puisque plus jamais les Madrilènes n’allaient se montrer dangereux. Le Barça, dans son style caractéristique de maîtrise du ballon, se contentait de faire tourner jusqu’au coup de sifflet final, sans parvenir non plus à trouver la faille.

Un style de jeu qu’ils tenteront d’imposer à nouveau le 28 mai prochain, à Wembley, en finale de la Ligue des Champions. Ce sera face au vainqueur de l’autre demi-finale entre Manchester United et Schalke 04, ce mercredi soir.

Première publication : 03/05/2011

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Face au Barça, le Real veut croire au miracle

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Grâce à Messi, le Barça fait un grand pas vers la finale

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le "tout-faux" de José Mourinho

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)