Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

L'Égypte étudie la possibilité de gracier les journalistes d’Al-Jazira

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Passer en force sur l'immigration aux États-Unis : l'amnésie des républicains

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au cœur de la centrale nucléaire de Téhéran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Diplômés français : "Le rêve d'un job à l'étranger"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron relance le débat sur les 35 heures

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Présidence de l'UMP : Nicolas Sarkozy, toujours favori?

En savoir plus

DÉBAT

Égypte : le tournant al-Sissi ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Égypte : le tournant al-Sissi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de l'EI

En savoir plus

Moyen-orient

Le journaliste Khaled Sid Mohand libéré par les autorités syriennes

Texte par Steven JAMBOT , Tahar HANI

Dernière modification : 03/05/2011

Khaled Sid Mohand a été libéré ce mardi matin par les autorités syriennes. Le journaliste algérien a été arrêté le 9 avril dernier à Damas. FRANCE 24 a pu le joindre par téléphone, quelques heures après sa libération.

"J’ai été remis ce matin à l’ambassade d’Algérie par les autorités syriennes", explique par téléphone le journaliste algérien Khaled Sid Mohand. Depuis le 9 avril dernier, sa famille et ses amis étaient sans nouvelles du journaliste indépendant, collaborateur de Radio France et du journal "Le Monde" en Syrie.

Détenu pendant plus de trois semaines par les autorités syriennes, Khaled Sid Mohand confie à FRANCE 24 être "content de voir la lumière du jour". Il se dit "en bonne santé et soulagé", remerciant l'ambassade d’Algérie à Damas qui, dit-il, "n’a pas ménagé ses efforts" pour obtenir sa libération. Mais aussi l'ambassade de France en Syrie, qui est intervenue parce qu'il a travaillé pour plusieurs médias français.

Khaled Sid Mohand se dit "dans la confusion", ne sachant rien de ce qui s’est passé en Syrie et dans le monde depuis un mois. "Mon désir est de rester ici mais j’ai très peur de me faire expulser."

Son passeport algérien, périmé depuis plusieurs jours, a été renouvelé par son ambassade, et les autorités syriennes lui ont accordé une autorisation de séjour d’un mois sur le sol syrien. Dans l'immédiat, Khaled Sid Mohand compte "rentrer très vite à Paris pour voir [sa] famille".

Première publication : 03/05/2011

  • SYRIE

    "Rien ne permet de dire que la libération de Khaled Sid Mohand est imminente"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Un journaliste franco-algérien a été arrêté à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le cyber-activiste syrien Malath Aumran refuse de se taire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)