Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les internautes pro-Ben Laden rendent un hommage très discret à leur "martyr"

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 04/05/2011

La mort d'Oussama Ben Laden a suscité de nombreuses réactions sur la Toile. À côté du déferlement de satisfaction en provenance du monde arabo-musulman, ceux qui regrettent la disparition du fondateur d'Al-Qaïda sont très peu nombreux.

La mort d’Oussama Ben Laden continue de provoquer un déluge de réactions sur la Toile - notamment en provenance du monde arabo-musulman. Sans surprise, les avis sont partagés sur les réseaux sociaux, en particulier sur Facebook et sur Twitter. La grande majorité de ces internautes ne se sentent pas concernés voire se félicitent du sort réservé au chef terroriste. Finalement, ceux qui manifestent publiquement sur la Toile des regrets après la disparition d’un "martyr" sont largement minoritaires.

Plus d'une centaine de pages Facebook pro-Ben Laden, en arabe, ont été créées depuis la mort du chef terroriste.


Ces derniers ont ainsi modestement investi Facebook, le réseau social le plus utilisé sur Internet. Plus d’une centaine de pages en langue arabe favorables à Ben Laden ont été créées depuis son exécution par un commando américain le 2 mai au Pakistan. Ces dernières regroupent près de 3000 personnes au total, avec près de 400 membres pour certaines d’entres elles. Ces pages sont quasiment toutes intitulées en arabe "le martyr Oussama Ben Laden", sous-entendant par-là que le fondateur d'Al-Qaïda avait accédé au paradis conformément au rite musulman.

"Nous sommes tous des Oussama Ben Laden"

D’autres pages, en anglais et en arabe, ayant pour titre "Nous sommes tous des Oussama Ben Laden" n'attirent de leur côté que quelques centaines de personnes. Des chiffres anecdotiques face à la seule page intitulée "Oussama Ben Laden is dead", créée lundi martin, le jour où sa mort a été annoncée, et qui réunissait plus de 473 925 fans mercredi après-midi et, dans une moindre mesure, à la page "The guy who killed Osama", créée en hommage au soldat qui a tué le terroriste, et qui compte déjà plus de 248 000 fans. Par ailleurs, certains internautes, notamment originaires du Soudan, du Pakistan ou encore d’Arabie saoudite, ont également remplacé leur photo de profil par le portrait du fondateur d’Al-Qaïda.

Les pro-Ben Laden se sont également manifestés sur Twitter. @ikhwan rend hommage "à l'âme du martyr Ben Laden, bien que les étoiles ne s'éteignent jamais".

Les pro-Ben Laden se sont également manifestés sur le site de micro-blogging Twitter, n’hésitant pas à débattre avec ceux qui se réjouissent de sa mort. Nombreux sont les sympathisants qui rendent hommage ou présentent leurs condoléances à Oussama Ben Laden, le plus souvent qualifié de "martyr", "de martyr de l’islam" ou encore de "cheikh du Jihad". Ainsi, l’utilisateur @Best_pages appelle "Dieu à sauver l’âme de Ben Laden", tandis que @Ikkwan affirme que "les étoiles ne s’éteignent jamais". Enfin, plusieurs d’entre eux, condamnent dans des termes très vifs l’opération américaine et appellent à la vengeance quand d’autres exigent que les prières du vendredi lui soient dédiées dans l’ensemble des mosquées du monde arabo-musulman.

Première publication : 04/05/2011

  • TERRORISME

    Le commando américain s'était préparé à tuer Oussama Ben Laden

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Retour sur les heures qui ont suivi la mort d'Oussama Ben Laden

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Scènes de liesse à Washington après l'annonce de la mort de Ben Laden

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)