Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

À Washington, l'expérience "Game of Thrones" autour d'un cocktail

En savoir plus

Economie

Intel met de la 3D dans ses microprocesseurs

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/05/2011

Le numéro 1 des puces informatiques a dévoilé, mercredi, sa nouvelle génération de microprocesseurs pour ordinateurs. Baptisés "Ivy Bridge", ils intègrent la technologie 3D. Une avancée considérée comme une "révolution" par Intel.

AFP - Le numéro un mondial des microprocesseurs Intel a annoncé mercredi une nouvelle avancée "historique" dans l'histoire des microprocesseurs, se disant capable pour la première fois d'inclure dans des puces un transistor en trois dimensions, pour des appareils plus performants.

"Les savants et ingénieurs d'Intel ont une fois de plus réinventé le transistor, cette fois en utilisant la troisième dimension", a dit le directeur général d'Intel, Paul Otellini, cité dans un communiqué.

Les transistors sont des composants à la base de tous les circuits électroniques. Le nouveau modèle dit "Tri-Gate", qui avait été conçu dès 2002 mais devrait entrer en phase de production à grande échelle cet été, va être incorporé à un microprocesseur à gravure de 22 nanomètres, baptisé Ivy Bridge.

Selon Intel, c'est la première fois, depuis 50 ans que les transistors de silicium existent, qu'un modèle en trois dimensions peut être produit à grande échelle. L'idée, c'est d'empiler les éléments au lieu de les mettre côte à côte, de la même façon qu'un gratte-ciel aurait plus de capacités que plusieurs maisons mises côte à côte.

L'avantage serait de fournir aux appareils portables plus de puissance en épuisant moins les batteries.

"Les gains en performance et en économies d'énergie apportés par ces transistors ne ressemblent à rien de ce qu'on a vu jusqu'ici", a assuré un responsable d'Intel, Mark Bohr. "Cela dépasse de loin ce qu'on voit normalement quand on passe d'une génération à une autre" de microprocesseurs.

Première publication : 05/05/2011

  • INFORMATIQUE

    Intel accepte de payer 1,25 milliard de dollars à AMD

    En savoir plus

  • INFORMATIQUE

    L'État de New York poursuit le géant Intel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)