Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

Moyen-orient

Les opposants au régime de Damas appellent à un "vendredi du défi"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/05/2011

En Syrie, les opposants au régime de Bachar al-Assad ont appelé à des manifestations à l'occasion du "vendredi du défi". Pendant que plusieurs villes sont toujours assiégées par les forces de l'ordre, les arrestations continuent.

AFP - Les opposants au régime syrien ont appelé jeudi à des manifestations lors du "vendredi du défi", en dépit de la poursuite des arrestations massives et du siège de villes en Syrie.

"Vendredi du défi, le 6 mai 2011, Syrie, la liberté approche, le peuple veut faire tomber le régime", titre le site "The Syrian Revolution 2011" créé par de jeunes militants.

"Ce vendredi du défi, nous défierons l'injustice, nous défierons l'oppression, nous défierons la peur, nous nous libèrerons", écrivent-ils.

Mercredi, le régime syrien a déployé des dizaines de chars aux abords de deux places fortes de la contestation et maintenu le siège d'autres villes sans parvenir à briser la détermination des opposants à poursuivre leur "révolution".

Alors qu'une organisation des droits de l'Homme a fait état d'environ 8.000 "détenus ou disparus" en Syrie depuis le début le 15 mars du mouvement de contestation sans précédent, la France a appelé à des sanctions contre le président Bachar el-Assad et Washington a dénoncé une répression "barbare".

Première publication : 05/05/2011

  • SYRIE

    Le mouvement de contestation ne faiblit pas et s'étend désormais à la région d'Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le journaliste Khaled Sid Mohand libéré par les autorités syriennes

    En savoir plus

  • SYRIE

    La violence perdure à Deraa, toujours encerclée par l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)