Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Sports

Contador, grand favori du Giro le plus difficile de l’Histoire

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 06/05/2011

La 94e édition du Giro, qui débute ce samedi, promet du grand spectacle. Avec pas moins de huit arrivées en altitude, l’édition 2011 du Tour d’Italie est taillée pour les purs grimpeurs. Un terrain de jeu idéal pour le favori, Alberto Contador.

Il y a 150 ans, l’Italie proclamait son unité, acquise dans la douleur. L’organisation du Giro 2011, qui débute ce samedi, souhaite célébrer cet anniversaire en grande pompe.

Le parcours de cette édition, savamment dessiné par son directeur Angelo Zomegnan, a tout d’un hommage. Et les 207 coureurs qui y participent devraient y être, plus que jamais, confrontés à la douleur.

Le tracé du Giro 2011 fait l’unanimité sur un point : jamais un Grand Tour n’a proposé un challenge si relevé. Sur ce circuit presque exclusivement réservé aux grimpeurs purs, huit des 21 étapes proposeront une arrivée en altitude.

Les hostilités débuteront dès la 7e étape avec une longue montée vers Montevergine di Mercogliano, dans la province méridionale de Campanie. Deux jours plus tard, le premier grand temps fort de la course : une double ascension de l’Etna, en Sicile.

Une mise en bouche épicée avant la traversée des Dolomites (étapes 13, 14 et 15), marquée par la traversée du mythique Zoncolan, l'une des routes goudronnées les plus pentues d'Europe, le 21 mai. Le coureur qui sortira en tête du triptyque du Nord-Est aura marqué des points dans l’optique de la conquête du maillot rose.

Mais c’est la 16e étape, un chrono en côte entre Belluno et Nevegal de 12 km, qui pourrait sceller le sort de cette édition 2011. Le leader du classement n’aura pourtant pas course tout à fait gagnée au soir de ce contre-la-montre décisif. Il lui faudra passer sans encombres l’avant dernière-étape, marquée par l’ascension du Colle delle Finestre et ses 16 km de terre.

Un ultime effort qui pourrait peser sur les organismes à l’heure du dernier exercice de ce Giro 2011 : un contre-la-montre de 31 km dans les rues de Milan.

Contador favori, la jeune garde en embuscade

Contraint d’attendre son procès en juin prochain avant d’officialiser sa participation au prochain Tour de France, l’Espagnol Alberto Contador (ESP, Saxo Bank, 28 ans) se présente en Italie avec le dossard de grand favori. Invaincu sur les cinq derniers grands tours auxquels il a participé, "El Pistolero" est toujours le meilleur grimpeur du monde et pourrait ne faire qu’une bouchée de ses adversaires dans ce Giro composé d’étapes accidentées qui semblent dessinées pour lui.

Le leader de la Saxo Bank, en l’absence des frères Schleck, devra néanmoins se méfier de la concurrence de la nouvelle génération, portée par l’Italien Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas, 26 ans). À domicile, le grimpeur sicilien de Liquigas, troisième du dernier Giro, voudra prouver que sa victoire dans la dernière Vuelta n’était pas due au hasard.

Son ancien coéquipier Roman Kreuziger (CZE, Astana, 24 ans), passé leader de l’équipe Astana, aura lui aussi l’opportunité de se mettre en évidence sur les pentes italiennes, s’il parvient à passer un cap. Il devra pour cela faire preuve d’une régularité sans faille.

L’Espagne suivra attentivement le leader d’Euskaltel Igor Anton (ESP, Euskaltel, 28 ans). Le Basque, leader de la dernière Vuelta avant d’être contraint à l’abandon, pourrait être la surprise de cette édition 2011.

Contador devra également se méfier des trentenaires Denis Menchov (RUS, Geox, 33 ans) et Michele Scarponi (ITA, Lampre, 31 ans). Menchov, dont l’équipe Geox n’a pas été invitée au prochain Tour de France, aura à cœur de remporter ce Giro et Scarponi, quatrième l’année dernière, visera un podium sur un parcours qui lui permettra de mettre à profit ses qualités de grimpeur pur.

Dix Bleus pour un bon coup

Avec dix Français engagés sur ce Giro 2011, les chances de victoires tricolores sont minces. Sur un parcours taillé pour les grimpeurs, les Bleus devraient avoir beaucoup de mal à se distinguer.

John Gadret (AG2R La Mondiale) semble celui qui dispose des meilleures armes. Treizième du Giro et 19e du Tour de France en 2010, il pourrait aller chercher un Top 10 - son objectif - s’il se présente au meilleur de sa forme. Sa capacité de résistance en haute montagne pourrait aussi lui permettre de jouer la victoire d’étape sur plusieurs journées de course.

Son coéquipier Mikael Cherel, l’un des grands espoirs du cyclisme français à tout juste 24 ans, sera dans sa roue pour apprendre et, pourquoi pas, tirer son épingle du jeu si les circonstances de course sont propices.

En cas de contre-performance de l’équipe AG2R, dont l’effectif représente 60 % du contingent français engagé sur ce Giro, la lumière pourrait venir de Christophe Le Mével, propulsé leader de l’équipe Garmin-Cervelo. Le coureur breton vise lui aussi un Top 10.

Il faudra enfin surveiller Brice Feillu (Team Leopard-Trek), qualifié de dernière minute après le forfait de Daniele Bennati, et Jérôme Pineau (Quick Step), toujours prompt à s’inviter dans les bons coups des étapes promises aux baroudeurs.

Première publication : 06/05/2011

  • CYCLISME

    Souverain dans les Ardennes, Gilbert remporte Liège-Bastogne-Liège

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Trois jours après l'Amstel Gold Race, Gilbert double sur la Flèche Wallonne

    En savoir plus

  • CYCLISME

    La Fédération espagnole blanchit Contador de toute accusation de dopage

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)