Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Rafah, les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

Le Quai d'Orsay expulse 14 diplomates libyens loyaux à Kadhafi

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/05/2011

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré "persona non grata" 14 diplomates loyaux au colonel Kadhafi, pour leurs comportements "non compatibles" avec plusieurs résolutions de l'ONU. Ils ont "24 à 48 heures" pour quitter le territoire.

AFP - La France a déclaré "persona non grata 14 ex-diplomates libyens" qui disposent d'un "délai de 24 ou 48 heures" pour quitter le territoire français, a annoncé vendredi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

"La France a déclaré persona non grata 14 ex-diplomates libyens en poste en France. Suivant les cas, les intéressés disposent d'un délai de 24 ou 48 heures pour quitter le territoire national", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Bernard Valero.

On leur reproche "des comportements et activités non compatibles avec les résolutions de l'ONU pertinentes et notamment la 1973 et contraires à la protection des populations civiles libyennes", a précisé le ministère, interrogé à l'AFP.

Ces 14 diplomates ont été nommés par le régime du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, que Paris, qui a reconnu le Conseil national de transition (CNT, rébellion), ne considère plus légitime.

Les ambassadeurs de Libye en France et à l'Unesco (dont le siège est à Paris) avaient annoncé, le 25 février, qu'ils démissionnaient pour condamner "les actes de répression en Libye" et qu'ils "rejoignaient la révolution" contre le colonel Mouammar Kadhafi.

Un groupe d'opposants libyens avait pris la veille le contrôle de l'ambassade de Libye à Paris.

Une coalition internationale -- menée par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis -- est intervenue le 19 mars en Libye sous mandat de l'ONU pour mettre fin à la répression sanglante du soulèvement contre le régime Kadhafi.

La résolution 1973 adoptée à la mi-mars par l'ONU autorise notamment "à prendre toutes les mesures nécessaires" pour "protéger les civils" en Libye, tout en "excluant une force étrangères d'occupation" sur ce territoire.

Première publication : 06/05/2011

  • FRANCE

    Alain Juppé : "Il n'est pas question d'un enlisement en Libye"

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Groupe de contact crée un fonds destiné à soutenir le Conseil national de transition

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le procureur de la CPI va demander trois mandats d'arrêt pour crimes contre l'humanité

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)