Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

FRANCE

Le Quai d'Orsay expulse 14 diplomates libyens loyaux à Kadhafi

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/05/2011

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré "persona non grata" 14 diplomates loyaux au colonel Kadhafi, pour leurs comportements "non compatibles" avec plusieurs résolutions de l'ONU. Ils ont "24 à 48 heures" pour quitter le territoire.

AFP - La France a déclaré "persona non grata 14 ex-diplomates libyens" qui disposent d'un "délai de 24 ou 48 heures" pour quitter le territoire français, a annoncé vendredi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

"La France a déclaré persona non grata 14 ex-diplomates libyens en poste en France. Suivant les cas, les intéressés disposent d'un délai de 24 ou 48 heures pour quitter le territoire national", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Bernard Valero.

On leur reproche "des comportements et activités non compatibles avec les résolutions de l'ONU pertinentes et notamment la 1973 et contraires à la protection des populations civiles libyennes", a précisé le ministère, interrogé à l'AFP.

Ces 14 diplomates ont été nommés par le régime du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, que Paris, qui a reconnu le Conseil national de transition (CNT, rébellion), ne considère plus légitime.

Les ambassadeurs de Libye en France et à l'Unesco (dont le siège est à Paris) avaient annoncé, le 25 février, qu'ils démissionnaient pour condamner "les actes de répression en Libye" et qu'ils "rejoignaient la révolution" contre le colonel Mouammar Kadhafi.

Un groupe d'opposants libyens avait pris la veille le contrôle de l'ambassade de Libye à Paris.

Une coalition internationale -- menée par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis -- est intervenue le 19 mars en Libye sous mandat de l'ONU pour mettre fin à la répression sanglante du soulèvement contre le régime Kadhafi.

La résolution 1973 adoptée à la mi-mars par l'ONU autorise notamment "à prendre toutes les mesures nécessaires" pour "protéger les civils" en Libye, tout en "excluant une force étrangères d'occupation" sur ce territoire.

Première publication : 06/05/2011

  • FRANCE

    Alain Juppé : "Il n'est pas question d'un enlisement en Libye"

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Groupe de contact crée un fonds destiné à soutenir le Conseil national de transition

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le procureur de la CPI va demander trois mandats d'arrêt pour crimes contre l'humanité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)