Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée occupe Banias, au moins six manifestants abattus

©

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 08/05/2011

L'armée syrienne occupe toujours cette ville de l'ouest du pays et foyer de la contestation, où des chars ont pénétré en force samedi matin. Des tirs nourris sur des manifestants désarmés ont fait au moins six morts.

Au moins six personnes ont été tuées samedi dans la ville côtière de Banias (nord-ouest), l'un des foyers de la contestation en Syrie, investie à l'aube par l'armée et où des tirs nourris résonnaient en fin de journée.

Quatre femmes réclamant la libération de détenus ont été tuées dans l'après-midi par les forces de sécurité, selon un militant, puis deux personnes l'ont été en fin de journée, selon un bilan donné par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme qui n'était pas en mesure de préciser l'origine des tirs.

Des tirs nourris étaient entendus dans quatre quartiers de la ville, selon un militant des droits de l'Homme et un témoin. Ces affrontements avaient lieu dans le quartier de la Corniche, à l'entrée sud, à l'entrée du souk et sur les ponts de Marqb et Ras el-Nabee, selon les mêmes sources.

Les forces de sécurité tirent sur un cortège de femmes

"Il y a deux tués et plusieurs blessés par des tirs, mais on ne sait pas qui en sont les auteurs", a déclaré à l'AFP un responsable de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

D'après le militant et le témoin, l'armée "sécurisait" les quartiers les uns après les autres, et les services de sécurité y pénétraient ensuite, procédant à des dizaines d'arrestations. Selon le témoin, des tireurs embusqués étaient déployés sur des immeubles. Un peu plus tôt, quatre femmes qui manifestaient à l'entrée de la ville pour demander la libération de détenus ont été tuées par des membres des forces de sécurité, a affirmé à l'AFP un militant.

Les villes syriennes où ont eu lieu des manifestations
En rouge, les villes où ont eu lieu les plus importantes manifestations et répressions depuis le 15 mars.

Selon lui, les forces de sécurité ont demandé à 150 femmes rassemblées sur la voie rapide reliant Banias à Lattaquié de partir. "Devant leur refus d'obtempérer, ils ont ouvert le feu", a-t-il ajouté.

D'après des militants, les chars sont entrés à l'aube à Banias, une ville de 40.000 habitants au bord de la Méditerranée, où les communications et l'électricité ont été coupées. Des bateaux de l'armée patrouillaient au large, face aux quartiers sud, et des chars encerclaient le village voisin de Baïda.

Des appels au jihad ont été lancés des minarets des mosquées et les gens sont descendus dans la rue, ont déclaré des témoins.

"Des unités de l'armée et des forces de sécurité ont poursuivi aujourd'hui des membres des groupes terroristes à Banias (nord-ouest) et aux alentours de Deraa (sud) afin de rétablir la sécurité et la stabilité", a annoncé de son côté une source militaire.

Soldats et policiers ont "arrêté des personnes recherchées et mis la main sur une quantité d'armes que ces groupes ont utilisées pour agresser l'armée et les citoyens", a ajouté l'armée. Le régime accuse des groupes "criminels" ou "terroristes" d'être responsables des violences dans le pays depuis mi-mars.

Première publication : 07/05/2011

  • SYRIE

    Sur Facebook, des opposants proposent à Bachar Al-Assad des élections libres

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Un peuple qui ne va pas au bout de sa révolution creuse sa propre tombe"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les manifestations du "vendredi du défi" réprimées dans le sang

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)