Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée occupe Banias, au moins six manifestants abattus

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 08/05/2011

L'armée syrienne occupe toujours cette ville de l'ouest du pays et foyer de la contestation, où des chars ont pénétré en force samedi matin. Des tirs nourris sur des manifestants désarmés ont fait au moins six morts.

Au moins six personnes ont été tuées samedi dans la ville côtière de Banias (nord-ouest), l'un des foyers de la contestation en Syrie, investie à l'aube par l'armée et où des tirs nourris résonnaient en fin de journée.

Quatre femmes réclamant la libération de détenus ont été tuées dans l'après-midi par les forces de sécurité, selon un militant, puis deux personnes l'ont été en fin de journée, selon un bilan donné par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme qui n'était pas en mesure de préciser l'origine des tirs.

Des tirs nourris étaient entendus dans quatre quartiers de la ville, selon un militant des droits de l'Homme et un témoin. Ces affrontements avaient lieu dans le quartier de la Corniche, à l'entrée sud, à l'entrée du souk et sur les ponts de Marqb et Ras el-Nabee, selon les mêmes sources.

Les forces de sécurité tirent sur un cortège de femmes

"Il y a deux tués et plusieurs blessés par des tirs, mais on ne sait pas qui en sont les auteurs", a déclaré à l'AFP un responsable de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

D'après le militant et le témoin, l'armée "sécurisait" les quartiers les uns après les autres, et les services de sécurité y pénétraient ensuite, procédant à des dizaines d'arrestations. Selon le témoin, des tireurs embusqués étaient déployés sur des immeubles. Un peu plus tôt, quatre femmes qui manifestaient à l'entrée de la ville pour demander la libération de détenus ont été tuées par des membres des forces de sécurité, a affirmé à l'AFP un militant.

Les villes syriennes où ont eu lieu des manifestations
En rouge, les villes où ont eu lieu les plus importantes manifestations et répressions depuis le 15 mars.

Selon lui, les forces de sécurité ont demandé à 150 femmes rassemblées sur la voie rapide reliant Banias à Lattaquié de partir. "Devant leur refus d'obtempérer, ils ont ouvert le feu", a-t-il ajouté.

D'après des militants, les chars sont entrés à l'aube à Banias, une ville de 40.000 habitants au bord de la Méditerranée, où les communications et l'électricité ont été coupées. Des bateaux de l'armée patrouillaient au large, face aux quartiers sud, et des chars encerclaient le village voisin de Baïda.

Des appels au jihad ont été lancés des minarets des mosquées et les gens sont descendus dans la rue, ont déclaré des témoins.

"Des unités de l'armée et des forces de sécurité ont poursuivi aujourd'hui des membres des groupes terroristes à Banias (nord-ouest) et aux alentours de Deraa (sud) afin de rétablir la sécurité et la stabilité", a annoncé de son côté une source militaire.

Soldats et policiers ont "arrêté des personnes recherchées et mis la main sur une quantité d'armes que ces groupes ont utilisées pour agresser l'armée et les citoyens", a ajouté l'armée. Le régime accuse des groupes "criminels" ou "terroristes" d'être responsables des violences dans le pays depuis mi-mars.

Première publication : 07/05/2011

  • SYRIE

    Sur Facebook, des opposants proposent à Bachar Al-Assad des élections libres

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Un peuple qui ne va pas au bout de sa révolution creuse sa propre tombe"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les manifestations du "vendredi du défi" réprimées dans le sang

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)