Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée occupe Banias, au moins six manifestants abattus

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 08/05/2011

L'armée syrienne occupe toujours cette ville de l'ouest du pays et foyer de la contestation, où des chars ont pénétré en force samedi matin. Des tirs nourris sur des manifestants désarmés ont fait au moins six morts.

Au moins six personnes ont été tuées samedi dans la ville côtière de Banias (nord-ouest), l'un des foyers de la contestation en Syrie, investie à l'aube par l'armée et où des tirs nourris résonnaient en fin de journée.

Quatre femmes réclamant la libération de détenus ont été tuées dans l'après-midi par les forces de sécurité, selon un militant, puis deux personnes l'ont été en fin de journée, selon un bilan donné par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme qui n'était pas en mesure de préciser l'origine des tirs.

Des tirs nourris étaient entendus dans quatre quartiers de la ville, selon un militant des droits de l'Homme et un témoin. Ces affrontements avaient lieu dans le quartier de la Corniche, à l'entrée sud, à l'entrée du souk et sur les ponts de Marqb et Ras el-Nabee, selon les mêmes sources.

Les forces de sécurité tirent sur un cortège de femmes

"Il y a deux tués et plusieurs blessés par des tirs, mais on ne sait pas qui en sont les auteurs", a déclaré à l'AFP un responsable de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

D'après le militant et le témoin, l'armée "sécurisait" les quartiers les uns après les autres, et les services de sécurité y pénétraient ensuite, procédant à des dizaines d'arrestations. Selon le témoin, des tireurs embusqués étaient déployés sur des immeubles. Un peu plus tôt, quatre femmes qui manifestaient à l'entrée de la ville pour demander la libération de détenus ont été tuées par des membres des forces de sécurité, a affirmé à l'AFP un militant.

Les villes syriennes où ont eu lieu des manifestations
En rouge, les villes où ont eu lieu les plus importantes manifestations et répressions depuis le 15 mars.

Selon lui, les forces de sécurité ont demandé à 150 femmes rassemblées sur la voie rapide reliant Banias à Lattaquié de partir. "Devant leur refus d'obtempérer, ils ont ouvert le feu", a-t-il ajouté.

D'après des militants, les chars sont entrés à l'aube à Banias, une ville de 40.000 habitants au bord de la Méditerranée, où les communications et l'électricité ont été coupées. Des bateaux de l'armée patrouillaient au large, face aux quartiers sud, et des chars encerclaient le village voisin de Baïda.

Des appels au jihad ont été lancés des minarets des mosquées et les gens sont descendus dans la rue, ont déclaré des témoins.

"Des unités de l'armée et des forces de sécurité ont poursuivi aujourd'hui des membres des groupes terroristes à Banias (nord-ouest) et aux alentours de Deraa (sud) afin de rétablir la sécurité et la stabilité", a annoncé de son côté une source militaire.

Soldats et policiers ont "arrêté des personnes recherchées et mis la main sur une quantité d'armes que ces groupes ont utilisées pour agresser l'armée et les citoyens", a ajouté l'armée. Le régime accuse des groupes "criminels" ou "terroristes" d'être responsables des violences dans le pays depuis mi-mars.

Première publication : 07/05/2011

  • SYRIE

    Sur Facebook, des opposants proposent à Bachar Al-Assad des élections libres

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Un peuple qui ne va pas au bout de sa révolution creuse sa propre tombe"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les manifestations du "vendredi du défi" réprimées dans le sang

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)