Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

Moyen-orient

Sur Facebook, des opposants proposent à Bachar Al-Assad des élections libres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2011

"Autorisez le pluralisme politique et organisez des élections libres et démocratiques dans six mois", est l'une des propositions publiées par des opposants sur Facebook Syrian Revolution 2011 et qui s'adresse directement au président Bachar Al-Assad.

AFP - Des contestataires syriens ont proposé samedi sur Faceboook au président Bachar al-Assad l'organisation d'élections libres dans six mois pour sortir de la crise qui secoue le pays depuis plus de sept semaines.

"Vous serez la fierté de la Syrie contemporaine, si vous pouvez transformer la Syrie d'un régime de dictature en un régime démocratique. Les Syriens vous en seront reconnaissants et c'est possible de le faire", affirme un texte posté sur la page "Syrian revolution 2011".

"La solution est simple: Arrêtez de tirer sur les manifestants, laissez se dérouler les manifestations pacifiques, détachez toutes vos photos et celles de votre père, libérez tous les détenus politiques, instaurez un dialogue national, autorisez le pluralisme politique et organisez des élections libres et démocratiques dans six mois", ajoute le texte.

C'est la première fois que des opposants au régime font des propositions aussi détaillées pour mettre fin à une contestation sans précédent qui s'est soldé par la mort de 708 personnes, selon le "Comité des martyrs de la révolution du 15 mars".

"Vous êtes à la tête du gouvernement depuis onze ans et c'est assez pour un démocrate (...) Vous n'êtes pas (le dirigeant libyen Mouammar) Kadhafi. Vous êtes jeune, civilisé, intelligent et ouvert. Pourquoi voulez-vous vous comporter comme lui? Pourquoi tirez-vous sur votre peuple et vos villes. Pourquoi voulez-vous que le sang coule? Pourquoi voulez-vous précipiter la Syrie vers l'abîme", ajoute le texte.

Les contestataires lui demandent aussi de se débarrasser de ses conseillers. "Monsieur le Président, réveillez-vous et débarrassez-vous de vos conseillers qui veulent garder leur position en tuant les autres. Ils se comportent comme les conseillers de Kadhafi, il ne faut pas les écouter", soulignent-ils.

"Si vous faites tout cela, vous sauverez la Syrie et vous ferez trembler de peur Israël. Dans le cas contraire, c'est Israël qui gagnera et la Syrie qui perdra. Vous avez toujours parlé de la résistance contre Israël. Le moment est arrivé pour confirmer ceci par les actes et non par les paroles", concluent ces contestataires.

Première publication : 07/05/2011

  • SYRIE

    L'armée occupe Banias, au moins six manifestants abattus

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Le récit de la journée de vendredi en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Un peuple qui ne va pas au bout de sa révolution creuse sa propre tombe"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)