Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Asie - pacifique

Selon les États-Unis, Ben Laden restait un chef actif d'Al-Qaïda

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/05/2011

La saisie de vidéos et documents à Abbottabad constitue "le plus grand succès en matière de renseignement en une génération", selon un responsable américain, et montre que Ben Laden continuait à fournir des instructions aux cellules djihadistes.

La résidence d'Abbottabad, poule aux oeufs d'or pour le renseignement américain

Les vidéos et les documents saisis par les forces spéciales américaines dans la résidence d'Oussama Ben Laden au Pakistan constituent la "plus importante" saisie jamais réalisée s'agissant d'un chef d'Al-Qaïda, selon un haut responsable américain du renseignement. Les Navy Seals ont retrouvé dans sa résidence des dispositifs d'enregistrement, des notes manuscrites, une dizaine d'ordinateurs, des disques durs et une centaine de dispositifs de stockage de données (CD, DVD, clés USB).

"Les documents examinés ces derniers jours montrent que Ben Laden restait un chef actif d'Al-Qaïda, fournissant des instructions stratégiques, opérationnelles et tactiques au groupe", a poursuivi ce haut responsable sous couvert d'anonymat. (AFP)

AFP - Les Etats-Unis ont rendu publiques samedi plusieurs vidéos, dont l'une montre Oussama Ben Laden avec une barbe grise regardant son image à la télévision, saisies à l'issue du raid contre la résidence du chef d'Al-Qaïda, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Cinq vidéos sans son, provenant du matériel saisi dans la résidence d'Oussama Ben Laden à Abbottabad (Pakistan) par les forces spéciales américaines, ont été présentées à des journalistes lors d'une conférence de presse.

L'une d'elles, dont la date de réalisation n'a pas été déterminée, montre le chef d'Al Qaïda, barbe blanche, le crâne recouverte d'un bonnet noir et blotti dans une couverture marron en train de regarder la télévision par satellite.

Assis par terre, il utilise sa télécommande pour passer d'une chaîne à l'autre, s'arrêtant sur les canaux qui diffusent des images de lui.

Ces images sont connues: Ben Laden en treillis et bâton en main, descendant le long d'une pente, ou le chef terroriste en djellaba blanche accroupi, s'apprêtant à tirer avec une Kalachnikov.

Cette séquence, dont la date de réalisation n'a pas été déterminée, a été tournée par une deuxième personne vraisemblablement à l'aide d'un caméscope.

Une autre vidéo, réalisée vraisemblablement entre le 9 octobre et le 5 novembre 2010 selon les responsables américains, montre Ben Laden s'adressant à la caméra comme lors des messages vidéo qu'il a périodiquement transmis depuis 10 ans.



Appelée "Un message au peuple américain", selon le haut responsable du renseignement, elle montre un Ben Laden à la barbe teinte en noir, et un logo en bas à droit de l'écran marqué "As Sahab". Elle aussi est muette.

Trois autres vidéos rendues publiques montrent des essais d'enregistrement.

Première publication : 07/05/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Scènes de liesse à Washington après l'annonce de la mort de Ben Laden

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Ben Laden, le Saoudien devenu ennemi numéro 1 de l'Amérique

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Retour sur les heures qui ont suivi la mort d'Oussama Ben Laden

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)