Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Bagdad accuse les forces kurdes de la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

EUROPE

Un bateau de migrants s'échoue au large de Lampedusa

©

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/05/2011

Un navire avec des centaines de personnes à bord s'est échoué au large de l'île de Lampedusa. L'ensemble des passagers, dont des femmes et des enfants, ont été secourus. Certains, légèrement blessés, ont été hospitalisés.

AFP - Les 500 passagers d'un bateau chargé de réfugiés de Libye, qui s'était échoué pendant la nuit près du port de l'île de Lampedusa (Italie), ont été secourus, a indiqué dimanche à l'AFP un porte-parole des garde-cotes italiens.
              
"Nous avons réussi à sauver tous les passagers. Nous pensons qu'il n'y a pas de victime", a déclaré le porte-parole, Vittorio Alessandro.
              
Quelques-uns des réfugiés ont été légèrement blessés et ont été hospitalisés.
              
L'embarcation a heurté des rochers à l'approche du port de la petite italienne, située au sud de la Sicile, semant la panique parmi les passagers, pour la plupart des travailleurs migrants d'Afrique sub-saharienne et d'Asie qui travaillaient en Libye ainsi que des femmes et des enfants.
              
Les gardes-côtes sont immédiatement intervenus pour repêcher les passagers qui s'étaient jetés à l'eau et secourir ceux qui étaient restés à bord.
              
Les images télévisées ont montré des scènes dramatiques de réfugiés agrippés à des cordes pour remonter du bateau de pêche rouillé vers le rivage, et des hommes qui plongent pour les aider.
              
"Il y avait à peu près 500 personnes à bord. C'était difficile. Nos bateaux patrouilleurs ne pouvaient pas approcher car il n'y avait pas beaucoup de fond", a raconté Antonio Morana, un porte-parole des gardes-côtes, après l'incident qui s'est produit peu avant l'aube.
              
Un de ses collègues, Vittorio Alessandro, a affirmé à l'AFP que le bateau se dirigeait vers Malte, escorté par les gardes-côtes maltais, mais avait finalement été dérouté pour prendre la direction de l'Italie.
              
 "Alors qu'il s'approchait du port de Lampedusa, il a viré soudainement vers des rochers. Il y avait une énorme panique à bord", a-t-il dit.
              
Interrogé sur ce qui avait pu se passer, M. Morana a indiqué qu'une enquête était en cours mais qu'il pensait à une "panne du gouvernail".
              
Dimanche, un autre bateau transportant quelque 800 migrants était arrivé à Lampedusa, premier port face aux côtes nord-africaines.
              
Samedi, des centaines de réfugiés fuyant la Libye et voyageant à bord de deux bateaux avaient déjà débarqué sur l'île de Lampedusa.
              
655 personnes, dont 82 femmes et 21 enfants, étaient à bord d'un premier bateau et 187, dont 19 femmes et un enfant, à bord du second, un bateau de pêche rouillé et surchargé.
              
Des milliers de réfugiés sont arrivés ces dernières semaines à Lampedusa. Il s'agit soit de Tunisiens, quittant leur pays pour chercher un travail en Europe, le plus souvent en France, soit de réfugiés fuyant la Libye, pour la plupart des migrants venus d'Afrique sub-saharienne et d'Asie du Sud-Est.
              
Le 6 avril, au moins 150 réfugiés somaliens et érythréens avaient trouvé la mort dans le naufrage de leur embarcation en provenance de Libye.
              
Une semaine plus tard, le 13 avril, deux femmes étaient mortes et une autre personne avait été portée disparue lors de l'échouage de leur embarcation surchargée sur une petite crique de l'île italienne de Pantelleria, située elle-aussi entre Sicile et Tunisie.
              


Première publication : 08/05/2011

  • ITALIE - REPORTAGE

    Lampedusa, étape d’un long périple vers l’Europe

    En savoir plus

  • ITALIE - REPORTAGE

    À Lampedusa, les insulaires attendent le calme après la tempête médiatique

    En savoir plus

  • ITALIE - REPORTAGE

    Lampedusa, l'infranchissable "Porte de l'Europe"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)