Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Afrique

Première audition de Simone Gbagbo par le procureur d'Abidjan

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 09/05/2011

L'ex-première dame ivoirienne a été reçue dimanche par le juge chargé de faire la lumière sur les violences post-électorales. Sans ses avocats français : Roland Dumas et Jacques Vergès ont été refoulés vendredi du pays par les autorités ivoiriennes.

La Côte d'Ivoire reprend ses exportations de cacao

Dimanche 8 mai, pour la première fois depuis le début de la crise post-électorale, un navire chargé de fèves de cacao, appartenant à la société Bolloré Africa Logistics, a quitté le port d'Abidjan. La Côte d'Ivoire est, en temps normal, le premier exportateur de cacao au monde, mais la crise politique a entraîné le blocage de près d'un demi-million de tonnes de fèves de la campagne 2011.

Le procureur de la République d'Abidjan a dit avoir entendu dimanche pour la première fois, dans le cadre d'une enquête préliminaire, Simone Gbagbo, l'épouse du président déchu Laurent Gbagbo, à Odienné, dans le nord-est de la Côte d'Ivoire, où elle est assignée à résidence.

Comme pour Laurent Gbagbo, entendu samedi à Korhogo (nord), où il se trouve en résidence surveillée, Mme Gbagbo a été auditionnée sans la présence de ses avocats français, refoulés vendredi à l'aéroport d'Abidjan, faute de visas en règle.

"Simone Gbagbo a été entendue aujourd'hui, sans la présence de ses avocats", a déclaré à l'AFP le procureur, Simplice Kouadio Koffi, joint par téléphone.

Une enquête sur les violences post-électorales

Laurent et Simone Gbagbo ont été entendus dans le cadre d'une enquête préliminaire portant sur la crise née de la contestation du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010, au cours de laquelle 3.000 personnes ont trouvé la mort, selon les autorités.

Des accusations d'exactions, de concussion et d'appels à la haine pèsent notamment contre M. Gbagbo, qui avait refusé de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara et a été arrêté à l'issue de quinze jours de combats le 11 avril dans la résidence présidentielle à Abidjan.

Dumas et Vergès persona non grata à Abidjan

Le premier interrogatoire de l'ex-chef d'Etat aurait du se tenir vendredi, mais il avait été reporté, les avocats français de Laurent Gbagbo ayant été refoulés à leur arrivée à l'aéroport d'Abidjan. Leurs visas n'étaient pas en règle.

Mes Jacques Vergès et Marcel Ceccaldi ont dénoncé un "piège" et une "violation des  droits de la défense" à leur retour à Paris vendredi soir, demandant un report de l'audition jusqu'à leur arrivée. Le procureur de la République Simplice Kouadio Koffi avait toutefois indiqué à l'AFP que "la présence des avocats, si elle est souhaitable, n'est pas obligatoire".

Il devait se rendre lundi à Katiola (centre), où sont assignées en résidence plusieurs personnalités de l'ancien régime. Au total, quelques 200 personnes doivent aussi être entendues, d'ici la fin du mois de juin, selon le ministère de la Justice.

Les exportations de cacao ont repris ce dimanche

Première publication : 08/05/2011

  • CÔTE D'IVOIRE - DÉCRYPTAGE

    La justice ivoirienne s'empare du cas Gbagbo

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    L’avenir judiciaire de Laurent Gbagbo s’assombrit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)